Samuel Wanjiru, champion olympique en titre du marathon, est décédé des suites d'une chute du deuxième étage de son domicile après un différend familial impliquant sa femme et une autre femme.

Mis à jour le 16 mai 2011
ASSOCIATED PRESS

Un porte-parole de la police a précisé que Wanjiru s'était suicidé tandis qu'un autre a laissé entendre qu'il avait sauté pour empêcher sa femme de quitter la résidence après l'avoir découvert en compagnie d'une autre femme.

Le marathonien de 24 ans est décédé dimanche après une chute du balcon de sa résidence de Nyahururu, dans la vallée du Rift, a indiqué John Mbijiwe, le chef de la police de l'endroit.

«Les faits démontrent que Wanjiru s'est suicidé», a commenté le porte-parole de la police, Eric Kiraithe.

Le commissaire de la police Mathew Iteere a également révélé que les premières informations indiquaient que Wanjiru s'est donné la mort, mais un officier local a offert une autre version.

«Wanjiru est arrivé à son domicile avec une autre femme vers 23h30 et, lorsque son épouse est rentrée et les a trouvés ensemble, elle a exigé des explications, a dit un policier local Jasper Ombati. Ils se sont disputés. Sa femme les a enfermés dans la chambre à coucher et s'est sauvée.

«Il a ensuite sauté du balcon de la chambre à coucher. Il n'est pas ici pour nous dire à quoi il pensait quand il a sauté. Selon nous, nous croyons qu'il voulait empêcher sa femme de partir.»

Le célèbre coureur de fond éthiopien Haile Gebrselassie, double champion olympique du 10 000 mètres et recordman du monde au marathon, a écrit sur son compte Twitter qu'il «était totalement bouleversé» par la nouvelle.

«Mes pensées vont à sa famille, ses proches et ses amis, a dit Gebrselassie.

«Évidemment, on peut se demander ce que nous, en tant que famille de l'athlétisme, aurions pu faire pour éviter ce drame.»

Aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, Wanjiru est devenu le premier Kenyan à gagner une médaille d'or au marathon, terminant avec un chrono de deux heures 6:32, un record olympique.