Le coeur des partisans de Cleveland doit encore plus saigner ce matin, alors que leur ancien roi, LeBron James, a finalement réussi à mener son équipe en finale. Le seul problème, ce n'est pas avec les Cavaliers qu'il l'a fait, mais avec le Heat de Miami.

Publié le 27 mai 2011
François Fournier LA PRESSE

Le Heat a été complètement dominé durant presque toute la rencontre par les Bulls de Chicago. Mais avec quelque deux minutes à faire, James a encore une fois pris les choses en main pour régler le sort des Bulls.

Ses détracteurs ont beau être nombreux, il reste que James mérite plus que sa large part de crédit pour la présence du Heat en grande finale.

Les Mavericks de Dallas sont désormais le seul obstacle dressé entre le roi James et le précieux trophée.

Le premier match de la finale de la NBA aura lieu mardi, à Miami.

>>> Suivez-moi sur Twitter



Coeurs sensibles s'abstenir

Le receveur des Giants de San Francisco souffre d'une fracture du péroné et de plusieurs ligaments étirés à la cheville après une solide collision au marbre. Il devra être opéré et ratera au moins de 6 à 8 semaines d'activité. Une lourde perte pour les Giants.

Un p'tit dernier

Dernier match ce soir de la finale de l'Est dans la LNH, alors que le Lightning de Tampa Bay visite les Bruins, à Boston. Les hommes de Claude Julien sont prêts, tout comme ceux de Guy Boucher. Un bon septième match en perspective, comme on les aime...

Un peu trop

Certains partisans poussent leur amour pour leur équipe favorite un peu trop loin...