(Montréal) Comme à Nottwil la fin de semaine dernière, l’athlète en fauteuil roulant Anthony Bouchard a connu du succès au Grand Prix de Paris, jeudi. Il a été le plus rapide du 100 m des T52 grâce à un temps de 17,41 s, un chrono synonyme de constance à quelques semaines des Jeux paralympiques qui seront présentés dans la même ville.

« Idéalement, j’aurais aimé faire mieux que mon 17,26 s d’il y a deux semaines à Montréal, mais la course s’est bien déroulée. J’ai fait une belle exécution et les conditions étaient bonnes ! » a partagé le Québécois en entrevue avec Sportcom.

Bouchard a devancé le Colombien Christian Torres (+0,62  seconde) et le Suisse Beat Boesch (+1,20 seconde) jeudi, au Stade Charléty, qui avait accueilli les Championnats du monde l’an dernier.

Samedi, le Jeannois a fini deuxième du 100 m au Grand Prix de Nottwil, en Suisse, franchissant la distance en 17,33 s. Le lendemain, il a pris le troisième rang au Memorial Daniela Jutzeler, en 17,34 s. Son séjour en Europe lui aura confirmé sa progression des derniers mois.

« On a réussi à prouver que le temps de 17,26 s fait à Montréal, ce n’était pas un coup de chance ou une performance unique. Je suis capable de répéter des temps similaires course après course », a souligné celui qui participera au 400 m T52 vendredi.

« Ça donne confiance pour la suite ! Je sais qu’en ce moment, je suis capable de faire dans les 17,20 ou 17,30 s. On pourra maintenant évaluer ce que je dois travailler à mon retour et profiter des prochaines semaines pour arriver en pleine forme aux Jeux paralympiques. »

Rappelons que les Essais olympiques et paralympiques auront lieu du 26 au 30 juin, au Complexe sportif Claude-Robillard, à Montréal. Bien qu’il soit en excellente position pour assurer sa place dans l’équipe canadienne, Anthony Bouchard tentera de confirmer sa première sélection paralympique.