Publié le 5 février

Muhammad Ali. Pour son intelligence, son vécu, son sens de l’humour et sa poésie. Je ne dirais moi-même pas grand-chose, cependant. Car pour une soirée vraiment magique, l’unique et incomparable journaliste sportif Howard Cosell serait chargé de l’entrevue. Et le non moins unique et comique Billy Crystal nous accompagnerait. D’ailleurs, pour un résumé aussi drôle que touchant de la carrière d’Ali, il faut voir cet hommage de Crystal à son ami au Forum de Los Angeles en 1979. Dans un coin de l’écran, on peut voir les réactions d’Ali tout au long du spectacle. Tout simplement délicieux…

Donald St-Pierre

Regardez l’hommage de Billy Crystal à Muhammad Ali

Pour moi, c’est Guy Lafleur. Étant natif de Québec et demeurant tout près du Colisée, je l’ai vu évoluer avec le CTR junior B, les As juniors et les Remparts. Évidemment, c’est avec les Remparts qu’il m’a fait vivre plusieurs beaux moments, surtout lors de la conquête de la Coupe Memorial. Et ça a continué avec le Canadien, les Rangers et les Nordiques. Je ne l’ai jamais rencontré et l’interviewer serait formidable.

Pierre Maltais

PHOTO ERICK LABBÉ, ARCHIVES LE SOLEIL

Guy Lafleur

J’aimerais passer une soirée avec Gilles Villeneuve, le coureur automobile. J’ai eu la chance de le voir courir à Trois-Rivières quand j’étais adolescente et je le trouvais formidable ! Il avait une connaissance illimitée des automobiles, beaucoup de respect pour les mécanos et, selon moi, un style jamais égalé.

Valérie-Eve Lemay

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Gilles Villeneuve

Roger Federer. Sans aucun doute. Il s’est réinventé entre 35 et 40 ans et a prouvé qu’il pouvait continuer de compétitionner avec les jeunes. Il est humble malgré tous ses succès. Ce qui me fascine, c’est sa grande intelligence. Malgré le fait qu’il ne soit pas si puissant, il sait exactement quels coups vont embêter son adversaire, il joue différemment selon l’adversaire qu’il affronte. Malheureusement, je sais que la fin de sa carrière approche, mais il m’a fait vivre tellement de bons moments à écouter le tennis (et fait gagner tant d’argent dans mon pool de tennis) qu’il sera toujours mon joueur préféré. En plus, en entrevue, il a beaucoup d’esprit.

Nathalie Madore

PHOTO PAUL CHILDS, ARCHIVES REUTERS

Roger Federer

Une soirée avec Hank Aaron. Pour plusieurs raisons. Pour avoir quelques trucs pour mon élan au bâton, gagner constance et puissance. Aussi, évidemment, pour mieux saisir tout le poids sur ses épaules alors qu’il allait devancer le Bambino pour le plus grand nombre de circuits en carrière. Les menaces à sa vie, discuter avec lui de la valeur symbolique de battre ce record dans le “Deep South”, par un beau soir à Atlanta. Peut-être lui demander s’il aurait aimé jouer dans un plus gros marché de baseball – Boston, New York ou la Californie – pour avoir encore plus lumière sur une carrière si exceptionnelle.

Yann Langlais Plante

PHOTO JOE HOLLOWAY, JR., ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Hank Aaron

Clara Hughes, l’une des plus grandes athlètes canadiennes ! Je suis curieux de savoir comment on peut réussir à performer dans deux sports. Participer à des Jeux d’été et d’hiver est un exploit. Mais plus encore, Clara Hughes y a en plus remporté des médailles. D’abord en cyclisme, puis en patinage longue piste, réussissant même à monter sur la plus haute marche du podium au très exigeant 5000 m.

Claude Crépeau

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Clara Hughes

J’adorerais passer une soirée avec mon idole d’enfance, Gary Carter. J’ai tellement été fâché par son échange aux Mets que j’ai arrêté d’appuyer les Expos jusqu’à son retour pour une dernière saison. Étant lanceur au baseball, je m’imaginais être Dwight Gooden et avoir la chance d’avoir le Kid comme receveur.

Guillaume Morin

PHOTO DENIS COURVILLE, ARCHIVES LA PRESSE

Gary Carter

Mon choix, sans l’ombre d’un doute, est le quart-arrière Tom Brady. Il est clair qu’il est le meilleur athlète professionnel, tous sports confondus. Ce serait un grand honneur pour moi de l’interviewer et surtout de parler de football, un sport que je suis depuis ma tendre enfance. J’aimerais qu’on discute de ses exploits au Super Bowl et de sa victoire la plus épique, celle de 2017 contre les Falcons d’Atlanta. Ce Super Bowl restera d’ailleurs gravé dans ma mémoire à jamais.

Jean Plamondon

PHOTO DARRON CUMMINGS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Tom Brady

Bonjour, j’ai eu la chance de jouer aux côtés de quelques joueurs professionnels dans des ligues d’été, mais Wayne Gretzky serait le joueur que j’aimerais rencontrer et avec qui je souhaiterais aller à la patinoire du coin pour échanger quelques passes et bavarder un brin.

Jean-Louis Bousquet

PHOTO GREG ALLEN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Wayne Gretzky

Mon choix serait Enzo Ferrari. Il a construit sa vie sur une seule passion : le sport automobile. J’ai correspondu avec lui pendant plusieurs années. Talent, courage, détermination, passion. Et pourtant, c’était quelqu’un de renfermé, de replié sur lui-même. Il a vu en Gilles Villeneuve cette passion italienne ; son buste est à Maranello. Les voitures Ferrari représentent des chefs-d’œuvre ; certains modèles se trouvent dans les musées ! Que dire de cette Scuderia en Formule 1 qui est présente depuis plus longtemps que toutes les autres écuries. Un homme d’exception.

Sylvain Desrochers

PHOTO ARCHIVES FERRARI

Enzo Ferrari

Sans vouloir dire que Michael Bossy était mon idole alors que je n’en ai pas, c’est un gars qui brillait par sa modestie et son humilité. Il a eu une carrière à l’époque où blesser un joueur faisait partie de la game et ça ne l’a jamais arrêté. Il fallait avoir du courage pour jouer à cette époque et être tout un athlète pour performer comme il l’a fait. Pour toutes ces raisons, il est l’athlète qui a marqué mon passé.

Jean-Marc Juneau

PHOTO ROBERT NADON, ARCHIVES LA PRESSE

Michael Bossy

John McEnroe. Nous avons le même âge, lui et moi, et j’ai commencé à suivre sa carrière en 1979. Il m’a toujours fasciné. Oui, j’adorerais aller prendre une bière avec lui !

Alain Girard

PHOTO MK2 MILE END

John McEnroe

Moi, ce serait Lewis Hamilton, aucun doute. Au-delà de sa formidable carrière de coureur automobile qui ferait l’objet d’une partie de notre discussion, je voudrais parler musique avec lui. Je sais qu’il s’y connaît beaucoup. Aussi, je voudrais lui parler de sa grande implication avec les mouvements sociaux (Black Lives Matter entre autres) et de sa place dans le grand échiquier du sport mondial. C’est un garçon éloquent et fort intelligent, ce serait une belle soirée.

Mario Lefebvre

PHOTO VINCENT JANNINK, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Lewis Hamilton

Il y en a plusieurs, mais le premier sur ma liste serait Peter Stastny, le fameux numéro 26 des Nordiques de Québec. Le deuxième marqueur des années 1980 après l’unique Wayne Gretzky !

Gilles Malenfant

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Peter Stastny