(Sao Paulo) Le Brésilien Gabriel Medina, triple champion du monde de surf, a annoncé lundi qu’il fera une pause des compétitions pour prendre soin de sa santé mentale, et pour se remettre d’une blessure à la hanche.

Publié le 24 janvier
Agence France-Presse

« J’ai décidé de ne pas aller à Hawaii, je vais prendre du temps pour récupérer physiquement et mentalement », a annoncé Medina dans une publication Instagram.

Cette décision, qu’il considère comme l’une « des plus difficiles » de sa vie, le prive des premières étapes de la World Surf League (WSL), qui débutent à Hawaii samedi.

« J’ai des problèmes émotionnels à gérer. Je sors de quelques mois très épuisants. Reconnaître et admettre que je ne suis pas bien a été un processus très difficile, et décider de prendre du temps pour prendre soin de moi a peut-être été la décision la plus difficile que j’aie jamais prise de ma vie », a écrit le surfeur.

Medina rejoint plusieurs sportifs d’élite qui ont mis la question de la santé mentale au premier plan, comme la gymnaste américaine Simone Biles et la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka.

« La santé mentale est très importante. J’ai besoin d’être (présent) à 100 % mentalement pour concourir à nouveau. Je reviendrai plus fort », a ajouté Medina.

En 2021, Medina était devenu pour la troisième fois champion du monde de surf, mais il avait échoué à monter sur le podium des Jeux olympiques de Tokyo alors qu’il était favori.   

« À la fin de la saison, j’étais complètement épuisé. J’ai atteint ma limite », a avoué l’athlète, qui a également connu des problèmes familiaux et des controverses au cours d’une année qui a été « une montagne russe d’émotions », a-t-il décrit.  

La WSL a soutenu la décision du Brésilien. « La santé et la sécurité de nos athlètes sont d’une importance capitale, et nous soutenons la décision de Gabriel de donner la priorité à son bien-être », a déclaré Erik Logan, PDG de la WSL, dans un communiqué.