(Mississauga) Angela Bailey, détentrice du record canadien du 100 mètres féminin et une médaillée olympique au relais 4 x 100 mètres, est décédée après avoir combattu un cancer dans des conditions compliquées. Elle était âgée de 59 ans.

La Presse Canadienne

En 1987, Bailey a inscrit un temps de 10,98 au 100 mètres féminin qui demeure la meilleure performance de la discipline par une athlète canadienne.

Bailey a aussi fait partie du quatuor qui a remporté la médaille d’argent du relais 4 x 100 mètres lors des Jeux olympiques de 1984, à Los Angeles.

Athlétisme Canada a confirmé le décès de Bailey, survenu le 31 juillet, dans un communiqué publié lundi.

« La nouvelle du décès d’Angela m’a grandement attristée. Je me souviens d’elle comme d’une athlète talentueuse et déterminée. La famille d’Athlétisme Canada envoie ses pensées et transmet sa sympathie à sa famille en cette période difficile », a déclaré Helen Manning, présidente du conseil d’administration d’Athlétisme Canada.

Marita Payne, Angella Taylor-Issajenko et France Gareau, les coéquipières de Bailey dans l’équipe médaillée olympique du relais 4 x 100 mètres, lui ont également rendu hommage.

« Nous sommes sous le choc et profondément attristées par le décès soudain de notre coéquipière, Angela Bailey. Nous adressons nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis les plus proches d’Angela. Elle était une compétitrice formidable sur la piste et nous chérirons à jamais les moments que nous avons vécus ensemble. Repose en paix notre amie. »

Bailey a aussi gagné trois médailles d’argent au relais 4 x 100 mètres lors des Jeux du Commonwealth de 1978, 1982 et 1986.

Elle a établi son record canadien du 100 mètres féminin en juillet 1987 en Hongrie. Plus tôt cette même année, elle avait mérité le bronze au 60 mètres lors des Championnats du monde d’athlétisme en salle.

Bailey est aussi la détentrice du record canadien du 200 mètres féminin en salle, à 23,32 secondes.

Elle a également participé aux épreuves du 100 mètres et du relais 4 x 100 mètres lors des Jeux olympiques de 1988, à Séoul.

Elle faisait par ailleurs partie de l’équipe canadienne qui n’a pas participé aux Jeux de Moscou, en 1980, à cause d’un boycottage international.