(Montréal) L’équipe Energy Standard, dont fait partie Mary-Sophie Harvey, n’a pu défendre son titre de l’International Swimming League, dimanche, dans la ville-bulle de Budapest, en Hongrie. Elle a terminé au deuxième rang de la finale derrière les Cali Condors, nouveaux champions du circuit.

Sportcom

Energy Standard a conclu le match ultime avec un total de 464,5 points, soit 97 de moins que les Cali Condors menés par l’Américain Caeleb Dressel, qui a connu une fin de semaine spectaculaire avec trois records du monde. Les London Roar suivent en troisième place avec 391 points, tandis que les nageurs du LA Current ferment le classement avec 298 points.

Mary-Sophie Harvey a tout de même connu du succès cette fin de semaine. Samedi, elle a abaissé deux records québécois qu’elle avait enregistrés en demi-finale, la semaine dernière. Elle a terminé troisième au 200 m quatre nages avec un chrono de 2 min 6,40 s, en plus d’être la deuxième plus rapide au 50 m dos avec un temps de 26,19 s. La nageuse de Trois-Rivières s’est aussi classée cinquième au 4x100 m libre avec ses coéquipières.

Dimanche, la Québécoise a continué sur cette lancée en finissant troisième du 200 m papillon. Elle a enregistré un chronomètre de 2 min 5,68 s pour signer un autre record personnel, puis s’est classée troisième du 400 m quatre nages.

Harvey boucle ainsi cette finale au 21e rang avec un cumulatif de 27 points. Au classement individuel de la saison, elle occupe le 88e rang avec 88 points.