Entre 2010 et 2019, il s’est joué 824 matchs dans la Ligue canadienne de football, en saison régulière et en séries éliminatoires. Le tout premier aura été le plus marquant.

La Presse Canadienne

Les joueurs des Alouettes de Montréal n’en gardent probablement pas de bons souvenirs, eux qui ont subi un revers crève-cœur de 54-51 aux mains des Roughriders de la Saskatchewan, en prolongation, en lever de rideau de la saison 2010, le 1er juillet.

Mais pour les amateurs qui ont participé à un sondage, ça semble différent : ils l’ont sélectionné à titre de meilleur match de cette période de dix ans dans la LCF.

Ils l’ont préféré à la spectaculaire 104e finale de la Coupe Grey entre les Stampeders de Calgary et le Rouge et Noir d’Ottawa, gagnée par Ottawa 39-33, en prolongation également, le 27 novembre 2016 à Toronto.

Selon un communiqué de presse de la LCF, avec ses 105 points marqués, le duel entre les Alouettes et les Roughriders occupe le troisième rang dans l’histoire de la ligue en saison régulière à ce chapitre, et le sommet pour un match d’ouverture d’une saison.

Les deux équipes avaient uni leurs efforts pour inscrire un total de 13 touchés, dont neuf par la voie aérienne. Le quart Darian Durant avait amassé 481 verges de gains par la passe, soit 95 de plus que Anthony Calvillo, pour les Alouettes.

Ces derniers avaient laissé filer une avance de 33-12 au 3e quart.

Treize joueurs des Alouettes sélectionnés

Par ailleurs, les amateurs de la LCF, des membres des médias et un comité de sélection ont également identifié 28 joueurs et un entraîneur-chef au sein de chacune des deux équipes d’étoiles de la décennie.

Du nombre, 13 anciens joueurs des Alouettes ont été retenus, dont huit au sein de la première équipe d’étoiles. Il s’agit des receveurs S. J. Green, Adarius Bowman et Nic Lewis, du bloqueur Jovan Olafioye, du garde Ryan Bomben, de l’ailier défensif John Bowman, du secondeur Chip Cox et du demi défensif Jovon Johnson.

La deuxième équipe compte cinq ex-porte-couleurs des Alouettes, soit le receveur Fred Stamps, le centre Luc Brodeur-Jourdain, le garde Scott Flory, le secondeur Hénoc Muamba et le demi défensif Ed Gainey.

Le quart Bo Levi Mitchell, qui a passé toute sa carrière avec les Stampeders de Calgary, a été choisi sur la première équipe d’étoiles. Il a été préféré à Ricky Ray, qui a joué avec Edmonton et les Argonauts de Toronto.

« Je remercie tous ceux qui ont pris le temps de voter, je suis honoré », a déclaré Mitchell par voie de communiqué.

« D’être le quart de la première équipe d’étoiles, c’est vraiment quelque chose de spécial et j’espère pouvoir faire partie du débat lorsqu’on discutera de l’équipe de la prochaine décennie. »

John Hufnagel et Dave Dickinson, qui ont tous deux dirigé les Stampeders, ont été les choix du public à titre d’entraîneurs-chefs de la 1re et 2e équipe d’étoiles, respectivement.