(Paris) Le Comité international olympique (CIO) a supprimé vendredi un tweet posté la veille et montrant un film des Jeux de l’Allemagne nazie de Berlin 1936, accompagné du hashtag « plus forts ensemble » (Stronger together), qui a suscité de nombreuses indignations.

Agence France-Presse

Dans le dernier d’une série de tweets le CIO a adressé ses excuses « à ceux qui se sont sentis offensés ».

Le tweet controversé, posté jeudi, faisait partie d’une série de 30 minifilms montrant l’allumage de la flamme olympique lors de différents Jeux, à un an des prochains JO de Tokyo, reportés en juillet 2021.

« Berlin 1936 a marqué le 1er relais de la flamme olympique vers le chaudron. Nous avons hâte de voir le prochain au Japon », pouvait-on lire sur le tweet, suivi du hashtag #StrongerTogether.

La légèreté du ton contrastait avec les images montrant le sprinter et sauteur en longueur noir américain Jesse Owens, quadruple champion olympique à Berlin, ainsi que l’allumage de la vasque olympique, mises en scène par la cinéaste Leni Riefenstahl, au service de la propagande nazie.

La vague d’indignation comprenait notamment un tweet du Musée-mémorial d’Auschwitz-Birkenau, rappelant que la « dictature nazie » avait utilisé les Jeux olympiques pour masquer « son caractère raciste et militariste » et « pour tromper les spectateurs étrangers avec l’image d’une Allemagne pacifique et tolérante ».

Vendredi après-midi, le CIO a supprimé le film en question puis a diffusé une série de tweets expliquant qu’il avait souhaité mettre en évidence les images montrant Owens, s’excusant enfin auprès de « ceux qui se sont sentis offensés ».

« Les images sélectionnées pour tous les films ont été choisies dans le but de délivrer un message d’unité et de solidarité », a également tenu à préciser le CIO dans l’un de ses tweets. « Celles concernant les Jeux olympiques de Berlin 1936 ont été spécifiquement choisies dans ce but, PAS pour célébrer cette édition des Jeux. »