(New York) Le marathon de New York, initialement prévu le 1er novembre, a été annulé mercredi pour cause de pandémie de coronavirus, a annoncé l’association New York Road Runners, qui organise l’évènement.

Agence France-Presse

C’est la seconde fois que la course de fond la plus populaire du monde est annulée, après la parenthèse de 2012 consécutive au passage de l’ouragan Sandy.

L’édition annulée aurait dû revêtir un caractère exceptionnel, car il s’agissait du 50e marathon de New York, créé en 1970.

« Annuler le marathon de cette année constitue une déception immense pour tous ceux qui y sont associés », a commenté le PDG des New York Road Runners, Michael Capiraso, cité dans un communiqué, « mais c’était clairement la marche à suivre du point de vue de la sécurité sanitaire. »

New York a été, de très loin, la ville au monde la plus touchée par la COVID-19, qui a provoqué plus de 22 000 décès.

Les organisateurs offriront la possibilité aux personnes inscrites de se faire rembourser leurs frais d’inscription ou de reporter leur participation à 2021, 2022 ou 2023.

« J’applaudis la décision des New York Road Runners de faire une priorité de la santé et de la sécurité des spectateurs et des coureurs », a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio, cité dans le communiqué.

Même s’il est loin d’être le plus compétitif sur le plan des temps réalisés, du fait d’un parcours difficile, le marathon de New York est la course de fond annuelle la plus populaire au monde.

Lors de l’édition 2019, il a battu le record du nombre de participants ayant franchi la ligne d’arrivée d’un marathon, avec 53 640 coureurs.

Contacté par l’AFP, le vice-président des NYRR responsable des médias, Chris Weiller, a indiqué qu’avant l’annulation, l’organisation tablait sur « plus de 53 000 » coureurs à l’arrivée cette année, dont 25 000 environ venus de l’étranger.

Le 50e marathon de New York est désormais prévu le 7 novembre 2021.