(TROIS-RIVIÈRES) En cette période de pandémie, la nageuse de longues distances Heidi Levasseur, qui devait en 2020 entreprendre la traversée de l’Atlantique à la nage, a troqué sa combinaison thermique en néoprène pour revêtir les équipements de protection individuelle afin de remplir ses nouvelles fonctions dans une résidence privée pour personnes âgées autonomes et semi-autonomes à l’Épiphanie, dans Lanaudière.

GABRIEL DELISLE
Le Nouvelliste

« Je fais un peu toutes sortes de tâches, que ce soit de la désinfection, du ménage ou aider dans les différents secteurs les infirmières ou les préposés », confie l’athlète qui se fait un devoir que les règles d’hygiène soit respectées. « C’est un mélange de tout ce que je fais. »

PHOTO D’ARCHIVES ROCKET LAVOIE, LE QUOTIDIEN

Heidi Levasseur, posant devant le Saguenay, à Chicoutimi.

La résidence Marie-Rose de l’Épiphanie n’a bien sûr pas été épargnée par la pandémie de COVID-19, mais s’en tire beaucoup mieux que bien d’autres. Un peu moins de 20 cas de COVID-19 y ont été détectés et on y déplore que peu de décès. Heidi Levasseur y travaille quelques heures par semaine afin de prêter main-forte à l’équipe régulière.

Pour poursuivre la lecture de cet article, cliquez ici.