(Trois-Rivières) Laurence Vincent Lapointe n’a pas encore accès aux installations du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières et à cette période de l’année, la rivière St-Maurice n’est pas la plus avenante pour les sports de rame. Heureusement, elle parvient à rentabiliser son temps... en s’entraînant dans la piscine hors-terre chez ses parents! Son père, Guy Lapointe, a usé d’ingéniosité pour lui fabriquer ce qu’il appelle un « pont à ramer ».

Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

L’athlète de 27 ans, qui a réintégré l’équipe nationale quelques semaines avant le début de la pandémie, a partagé le nouveau jouet de son patenteux de père, lundi sur les réseaux sociaux. Mardi, quelques milliers d’internautes avaient déjà vu cette structure, qui s’apparente à un canoë, fixé en partie sur le patio de la piscine.

> Lisez l’article complet sur le site web du Nouvelliste.