La Presse vous invite à choisir l’athlète québécois qui a le plus marqué la dernière décennie sportive. Vous avez voté en grand nombre au premier tour. Voici maintenant les confrontations du deuxième. Pour guider votre choix, relisez les textes de présentation.

Simon Drouin Simon Drouin
La Presse

Michel Marois Michel Marois
La Presse

Méthodologie

Grâce à vos votes, nous sommes passés de 16 à 8 candidats. Les confrontations du deuxième tour ont ensuite été déterminées au hasard.

> Votez pour votre athlète de la décennie Sondage

Erik Guay, ski alpin

Le plus grand skieur de l’histoire du pays

Victime d’une grave blessure à un genou quelques semaines après son premier podium en Coupe du monde, en 2003, ralenti ensuite par des maux de dos récurrents, Erik Guay aurait très bien pu passer comme une étoile filante dans le firmament du ski alpin canadien.

L’athlète de Mont-Tremblant a plutôt retroussé ses manches, a pris sa carrière et sa santé en main pour devenir, à force de détermination et de conviction, le plus grand skieur de l’histoire du pays.

Sa décennie sur les pentes a commencé par deux cinquièmes places aux Jeux olympiques de Vancouver. En descente et en super-G, il a raté le podium par 24 et 3 centièmes, des écarts qui le hanteront jusqu’à la fin de sa carrière, mais qui témoignent en même temps de sa faculté de skier à son mieux quand la pression est à son comble.

Dans la foulée des Jeux, Guay est monté trois fois sur le podium en Coupe du monde, décrochant le globe de cristal du super-G grâce à une victoire aux finales de Garmisch-Partenkirchen.

Ce n’était qu’un début. Le descendeur a ajouté 12 podiums à son palmarès, portant son total à 25, soit 5 de plus que Steve Podborski, légendaire Crazy Canuck.

L’hiver suivant, Guay a été sacré champion du monde de la descente, toujours à Garmisch, station de Bavière où il vivra plusieurs de ses plus beaux moments.

Malgré un autre coup dur aux Jeux de Sotchi, où il s’est présenté le genou en compote, le père de trois filles (aujourd’hui quatre) a continué de se réinventer, tout en exerçant le leadership d’une équipe canadienne parfois instable.

En 2017, Guay a réalisé son plus grand exploit à Saint-Moritz : un deuxième titre mondial (en super-G) et une médaille d’argent en descente. À 35 ans, il devenait alors le plus vieux champion de l’histoire.

Une autre blessure l’a empêché de prendre part aux Jeux de PyeongChang. Il s’est retiré l’automne dernier après une tentative de retour à Lake Louise, là où tout avait commencé pour lui. À 37 ans, il a quitté la compétition sous les louanges de ses plus grands concurrents, dont le Norvégien Aksel Lund Svindal. Sur ses jambes et avec toute sa tête, qu’il mettra dorénavant à contribution pour Canada Alpin.

> Votez pour votre athlète de la décennie Sondage

Mikaël Kingsbury, ski acrobatique

Au sommet de son sport

Rarement un athlète québécois a-t-il dominé sa discipline comme Mikaël Kingsbury l’a fait au cours de la dernière décennie. Avec un titre olympique, quatre titres mondiaux, 16 globes de cristal et 56* victoires en Coupe du monde, le skieur acrobatique a réécrit le livre des records du ski de bosses. 

Aussi humble qu’à ses débuts, il a aussi gardé l’allure et le caractère du jeune athlète qui avait impressionné tous les spécialistes aux Jeux de Vancouver en 2010, en réussissant l’une des meilleures descentes de la compétition alors qu’il n’était encore qu’ouvreur de piste ! Dix ans plus tard, alors qu’il aborde sa 10e saison complète en Coupe du monde, l’athlète de 27 ans est toujours aussi affamé et entend bien continuer d’accumuler les victoires et les titres, question de rendre tous ses records un peu plus inaccessibles.

Lauréat du prix Lou-Marsh en 2018 à titre d’athlète par excellence au Canada, il a couronné cette année-là à PyeongChang sa quête de la médaille d’or olympique (il avait remporté l’argent à Sotchi en 2014), obtenant ainsi le dernier grand titre qui lui manquait. Plusieurs athlètes québécois ont brillé depuis 10 ans, mais aucun ne peut prétendre avoir un plus beau palmarès.

* La saison s’est amorcé le 7 décembre à Ruka et il y a des épreuves le 14 et le 15 à Taiwoo.

> Votez pour votre athlète de la décennie Sondage