(New York) Le Kenyan Geoffrey Kamworor, vainqueur de l’épreuve en 2017,  a remporté le marathon de New York dimanche, après avoir accéléré dans les cinq derniers kilomètres, devançant son compatriote Albert Korir.

Agence France-Presse

Kamworor s’est imposé en 2 h 08 min 13 s dans le final à Central Park. Il n’a jamais pu être rattrapé par Korir (2 h 08 min 36 s) ni par l’Éthiopien Girma Bekele Gebre (2 h 08 min 38 s).

PHOTO MARK KAUZLARICH, REUTERS

Les Kenyans Albert Korir et Geoffrey Kamworor, de gauche à droite

L’autre Éthiopien, grand animateur de la course, Tamirat Tola, a lui fini à la quatrième place.

Le tenant du titre, Lelisa Desisa a abandonné après le 13e kilomètre.

Habitué des podiums à New York, où outre ses deux succès, il a à son palmarès une deuxième place en 2015 et une troisième l’an dernier, le coureur de 26 ans restait sur une superbe performance au semi-marathon de Copenhague en septembre où il avait signé le nouveau record du monde en 58 min 1 s 15/100.