Les judokas québécois ont conclu les Championnats canadiens en force, dimanche, alors que 12 d'entre eux sont parvenus à décrocher des titres nationaux chez les moins de 20 ans. Au final, les représentants de la province auront obtenu plus de 50% des médailles d'or distribuées au cours des quatre jours de compétitions présentées à Toronto.

Publié le 9 juill. 2012
Sportcom

«Ç'a très bien été et c'est une très belle récolte», a affirmé l'entraîneur provincial Jean-François Marceau. «L'ensemble de la compétition s'est déroulée comme nous nous en attendions. Les athlètes ont bien livré la marchandise.»

Pour l'entraîneur, le tournoi permettait également de jeter un oeil sur les jeunes judokas. «C'est intéressant de les voir performer puisqu'il y a certains d'entre eux que nous ne connaissons pas beaucoup encore, a constaté Marceau. Une chose est certaine, le judo au Québec est en très bonne santé! »

Des doubles médaillés

Vice-championne canadienne chez les seniors, Catherine Beauchemin-Pinard a connu un parcours parfait chez les 20 ans et moins dans la catégorie des moins de 63 kg. Alix Renaud-Roy et Ana Laura Portuondo-Isasi ont imité leur compatriote, terminant respectivement en tête des moins de 70 kg et des moins de 78 kg.

«Les trois filles sont aussi médaillées chez les seniors. C'est vraiment intéressant de voir ces athlètes se distinguer dans deux catégories d'âge», s'est réjoui Jean-François Marceau.

Ève Brochu-Joubert a fait la loi du côté des moins de 57 kg en s'imposant en finale contre une autre Québécoise, Ecaterina Guica. Il s'agit du deuxième titre national cette fin de semaine pour la judoka puisqu'elle est également montée sur la plus haute marche du podium chez les moins de 17 ans.

Josianne Gagné a pour sa part mérité les grands honneurs chez les moins de 52 kg tandis que Sophie Vaillancourt a dominé la catégorie des plus de 78 kg.

Chez les hommes, six judokas du Québec ont aussi gravi la plus haute marche du podium. Charles Bilodeau (-55 kg), Nicolas Di Bartolo (-60 kg), Antoine Bouchard (-66 kg), Arthur Margelidon (-73 kg), Marc Deschênes (-90 kg) et Kyle Roscoe Ryes (-100 kg) ont tous triomphé dans leur catégorie respective.

Ryes, qui évolue chez les moins de 100 kg, s'était déjà distingué chez les seniors où il avait conquis un titre canadien, jeudi.

Toujours chez les moins de 20 ans, le Québec a aussi récolté six médailles d'argent et douze de bronze.

Du côté des U17, en action vendredi, six médailles d'or ont été amassées par des judokas québécois. Outre Ève Brochu-Joubert, Laurence Thiffault (-44 kg), Jasmine Pitsilis (-63 kg), Mina Coulombe (-70 kg), Georges Poklitar (-60 kg) et David Boucher (-73 kg) sont les autres champions canadiens. La délégation québécoise présente à Toronto compte également parmi ses rangs quatre médaillés d'argent et onze médaillés de bronze.

S'il n'est pas monté sur la plus haute marche du podium, Gabriel Juteau (-60 kg), s'est aussi démarqué en étant finaliste chez les moins de 20 ans et en terminant troisième chez les moins de 17 ans. «C'est l'une des belles surprises de la compétition», a souligné Marceau.

Samedi, alors que c'était au tour des U15 de fouler les tatamis, les représentants de la Belle Province ont mis le grappin sur dix médailles d'or. Marie Besson (-40 kg), Jessica Harrison (-48 kg), Gabrielle Thivierge (-52 kg), Anne Martin (-57 kg) et Marie-Clara Chirila (-63 kg) ont été couronnées chez les femmes, tandis que Christopher Gilbert (-34 kg), Jacob Valois (-42 kg), Charles Simard (-50 kg), Imadudtin Gadzhiev (-55 kg) et Jacob Boisvert (-66 kg) ont reçu la distinction du côté masculin. Le Québec a également obtenu 10 médailles d'argent et 15 médailles de bronze dans cette catégorie d'âge.

Pour la grande majorité des judokas, les Championnats canadiens étaient leur dernier événement de la saison. Toutefois, certains se dirigeront maintenant à Montréal le temps d'un camp d'entraînement aux côté de l'équipe olympique.