L'équipe canadienne a subi une autre défaite serrée en super-finale de la Ligue mondiale de la FINA de water-polo féminin, jeudi, quand elle s'est inclinée 10-9 contre l'Espagne.

LA PRESSE CANADIENNE

Les Canadiennes, deuxièmes au championnat du monde de 2009, ont donc conclu le tournoi rotation avec un dossier de 0-3, ce qui leur donne le quatrième rang de leur groupe. Elles affronteront les Américaines, championnes du monde et premières de l'autre groupe, en quarts de finale, vendredi.

«Ce n'est pas facile de perdre trois matchs par un total de quatre buts, mais maintenant nous avons l'occasion d'affronter les États-Unis pour demeurer dans la course aux médailles, a noté le gérant de l'équipe canadienne, Jon Clarke. C'est toute la motivation dont l'équipe aura besoin pour jouer un match solide et lutter pour la victoire.»

Anna Yelizarova, de LaSalle, a dirigé l'attaque canadienne avec trois buts. Krystina Alogbo, de Rivières-des-Prairies, Emily Csikos, de Calgary, et Tara Campbell, de Baie d'Urfé, ont toutes réussi le doublé. Rachel Riddell, de Vancouver, était devant le filet.

«Nous n'avons pas joué comme nous en sommes capables. Nous, les vétérans, nous ne sommes pas à notre plein potentiel, a déclaré Alogbo. Les jeunes de l'équipe font leur possible et c'est à nous de nous prendre en main. Si les jeunes de l'équipe sont capables de le faire, nous aussi nous pouvons y arriver.»

En route vers sa première victoire du tournoi, l'Espagne a pris les devants 3-1 après le premier quart, 4-3 à la demie et 8-7 après trois quarts.

Dans les autres matchs disputés jeudi, la Grèce a surpris les États-Unis 11-10, la Russie a battu l'Australie 12-9 et la Chine a défait l'Italie 15-9.