Manger avec bienveillance : c’est ce que l’organisme ÉquiLibre nous souhaite lors de la Journée internationale sans diète, le 6 mai, et tous les autres jours de l’année.

Marie Allard
Marie Allard La Presse

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, nombreux sont les Québécois (51 % des femmes et 40 % des hommes) qui considèrent que la préoccupation à l’égard de leur poids a augmenté, selon l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Dans le cadre de sa campagne « La bienveillance à plein régime », ÉquiLibre diffuse deux vidéos invitant à renoncer aux restrictions et à écouter nos signaux de faim et de satiété.

« Pour moi, manger avec bienveillance, ça signifie manger non seulement pour répondre à mes besoins en nutriments, mais aussi pour répondre à mes besoins en satisfaction », témoigne dans une des vidéos la créatrice culinaire Caroline Huard, alias Loounie.

> Consultez le site ÉquiLibre