Plus de la moitié (52 %) des milléniaux québécois considèrent que le rythme de leurs journées les empêche d’avoir une alimentation équilibrée, selon un sondage Léger fait à l’occasion du 50e anniversaire de Provigo.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

En comparaison, seuls 18 % des baby-boomers font le même constat. Conséquence : 44 % des jeunes de 18 à 34 ans achètent des repas préparés en magasin plusieurs fois par mois, comparativement à 14 % chez les 55 ans et plus.

Près de 60 % des répondants au sondage, tous âges confondus, ont dit consommer plus de fruits et de légumes qu’il y a cinq ans.

Près de 45 % affirment aussi avoir diminué leur consommation de viande au cours de cette période. Quant au premier facteur qui influence les choix à l’épicerie, cela demeure le prix, cité par 38 % des gens.

Sondage réalisé par Léger Marketing auprès d’un échantillon représentatif de 1500 Québécois, du 7 au 22  août 2019, pour Provigo.