(Montréal) De mauvaises habitudes alimentaires, une augmentation du stress et une hygiène de la peau trop rigoureuse comptent parmi les principaux facteurs associés à l’acné, affirme une nouvelle étude.

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne

Les chercheurs se sont intéressés à plus de 6700 sujets provenant de six pays d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud et d’Europe.

Ils ont constaté que 48,2 % des gens atteints d’acné consommaient des produits laitiers quotidiennement, comparativement à 38,8 % des sujets qui n’en souffraient pas.

Des écarts importants ont aussi été mesurés concernant les boissons gazeuses et les sirops (35,6 % vs 31 %), les pâtisseries et le chocolat (37 % vs 27,8 %) et les sucreries (29,7 % vs 19,1 %).

Étonnamment, 11 % des gens atteints d’acné consommaient des protéines du petit-lait, comparativement à 7 % des gens sans acné.

Une experte du CHU Sainte-Justine met toutefois en garde contre l’interprétation de ces résultats.

« Ce qui est toujours difficile dans les études en nutrition, c’est qu’on ne peut pas relier un aliment directement à une cause. Il y a plusieurs facteurs », a dit la nutritionniste Amandine Moukarzel.

Les produits laitiers en sont un bon exemple, ajoute-t-elle.

« D’autres études avaient démontré qu’il n’y avait pas de lien à faire entre les produits laitiers et l’acné, a expliqué Mme Moukarzel. On pouvait toutefois faire davantage un lien entre le sucre et les hormones, mais d’emblée pour les produits laitiers, ce n’est pas encore assez concluant. »

De toute manière, en général, le sucre n’est pas un aliment qui sera suggéré, poursuit-elle. « J’ai rarement vu un effet positif à consommer du sucre. »

Les conclusions de cette étude ont été présentées lors du 28e congrès annuel de l’Association européenne de dermatologie et de vénéréologie, à Madrid.