Source ID:368143; App Source:cedromItem

Valérie Blais : visage de Weight Watchers au Québec

Valérie Blais... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Valérie Blais

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Weight Watchers a dévoilé mardi matin le nom de sa première porte-parole québécoise, et canadienne, Valérie Blais. L'hilarante comédienne, qui prépare son premier spectacle d'humour et que plusieurs Québécois ont connue grâce à la série Tout sur moi, parle sans complexe de ce nouveau rôle et de ses objectifs santé.

Pourquoi avoir accepté de devenir porte-parole pour Weight Watchers au Québec?

Parce que je voulais maigrir! C'était dans mes projets, car mon surpoids a augmenté à la suite de ma grossesse (NDLR: elle est mère d'une petite fille de 16 mois). Je regardais les différentes possibilités et je n'avais pas envie de manger des ananas à longueur de journée! Pour l'avoir déjà essayé il y a très longtemps, je sais que la méthode Weight Watchers est efficace. J'y crois, sinon, je ne m'y serais pas associée.

Vous acceptez d'être sous les feux des projecteurs... Lorsqu'on veut maigrir, on n'a pas nécessairement envie de le dire au monde entier, non?

Lorsqu'on est comédienne, grosse, et qu'on maigrit, on ne se le cachera pas: un magazine peut prendre des photos avant/après de moi et publier le tout sans que j'aie mon mot à dire. Tant qu'à faire parler de moi, j'aime mieux avoir un peu de contrôle et le faire à la vue de tous!

Qu'est-ce qui vous plaît dans la méthode Weight Watchers?

Maigrir en mangeant de vrais aliments! C'est une méthode bien faite, qui a été prouvée et qui est relativement facile à suivre. Tout part d'un nombre de points auxquels j'ai droit chaque jour, en fonction de mon poids. Chaque aliment vaut un nombre précis de points. C'est amusant et ludique, un peu comme un Monopoly de l'alimentation! Je n'ai pas du tout envie d'entrer dans cette obsession maladive de calculer les calories.

C'est un régime restrictif?

Non, justement, car il n'y a pas d'aliments proscrits. Je peux manger une poutine si je veux... Sauf qu'elle vaut 22 points, et que j'ai droit à 29 points par jour! J'ai donc de la liberté, je dois réfléchir à mes choix alimentaires. Mon problème, c'est que je suis stressée, pas organisée et que j'ai tendance à manger mes émotions. Dans mon milieu de travail, le sucre et le gras abondent; il suffit d'allonger le bras et de piger dans le «craft» (NDLR: nourriture mise à la disposition sur les plateaux de tournage).

Avez-vous déjà commencé le programme?

Oui, et j'ai perdu 11 livres en cinq semaines. J'essaie d'éliminer toute forme de pression: je n'ai aucune idée de mon poids, et je ne veux pas le savoir. Je sais seulement ce que je perds. Je ne suis pas un chiffre sur une balance!

L'alimentation n'est qu'un aspect de la remise en forme. Qu'en est-il de l'activité physique?

Cela fait 25 ans que je m'entraîne de trois à quatre fois par semaine, avec un entraîneur, en faisant du yoga chaud, en me déplaçant toujours à vélo. Eh oui! C'est facile de penser que les gens qui ont du poids en trop ne sont pas en forme, mais ce n'est pas nécessairement vrai. Je crois que mon corps attendait juste que je change mon alimentation; mon métabolisme est content, il brûle les gras. Le mélange d'exercice et de saine alimentation est miraculeux!

Un des problèmes fréquents avec les régimes, c'est la reprise de poids...

Oui, et je n'en suis pas à ma première perte et prise de poids dans ma vie. C'est exigeant de naviguer dans notre monde en faisant des choix santé, alors que la malbouffe est omniprésente. La grande force de Weight Watchers, c'est que je peux vraiment changer mes habitudes alimentaires. À la longue, je m'habitue à manger des aliments riches en protéines et pauvres en gras et en sucre.

--------------

Le nouveau programme 360°

Lancé en décembre dernier, le nouveau programme 360° de Weight Watchers mise toujours sur le plan PointsPlus, qui encourage les bons choix alimentaires. La nouveauté: l'entreprise intègre désormais trois autres «piliers» pour augmenter l'efficacité de sa méthode: créer de bonnes habitudes alimentaires, un environnement favorable et faire de l'exercice physique. «Les recherches montrent que nous sommes biologiquement prédisposés à être très attirés vers les nourritures ayant un haut taux de gras ou de sucre. Il faut donc apprendre à gérer son environnement», explique Patrick Cadieux, directeur marketing pour Weight Watchers Canada.

Le régime Weight Watchers, bon ou pas?

Fêtant ses 50 ans cette année, Weight Watchers est «l'un des meilleurs programmes de perte de poids actuellement offerts», croit Hubert Cormier, nutritionniste. «Il ne prône pas la privation et permet un encadrement maximal, avec les rencontres et leur application mobile, ou avec leur programme en ligne. Il est facile de s'y retrouver.»

Cependant, nuance M. Cormier, «le fait d'avoir un système de points ne permet pas d'apprendre à écouter ses signaux de faim et de satiété, et le risque de gain de poids guette souvent ceux qui arrêtent le programme, s'ils n'adaptent pas les grosseurs des portions.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • L'huile de poisson pour contrer la malbouffe

    Santé

    L'huile de poisson pour contrer la malbouffe

    Des chercheurs de l'université de Liverpool ont passé en revue 185 études pour voir si les omégas-3 pouvaient jouer un rôle dans la perte de poids. »

Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer