Source ID:; App Source:

Des traces de mélamine dans du lait pour bébés

Parmi la liste de produits analysés par la...

Agrandir

Parmi la liste de produits analysés par la FDA, des traces de mélamine ont été trouvées dans la formule lactée Good Start Supreme Infant formula with Iron de Nestlé. Des traces d'acide cyanurique, un produit semblable à la mélamine, ont aussi été trouvées dans des canettes d'Infant Formula Powder Enfamil Lipil with Iron de la compagnie Mead Johnson.

Les formules lactées pour bébés qui sont vendues au Canada contiennent parfois des traces de mélamine et d'acide cyanurique. Mais les concentrations sont si faibles que la santé des poupons n'est pas menacée, conclut une analyse qui sera bientôt rendue publique par Santé Canada.

Plus de 80 produits différents ont été testés par Santé Canada. «Bien que Santé Canada ait décelé des concentrations infimes de mélamine dans certaines préparations pour nourrissons au Canada, aucun des échantillons soumis ne contenait de concentration de mélamine dépassant la norme provisoire de Santé Canada d'un parti par million», mentionne le porte-parole de Santé Canada, Philippe Laroche.

 

M. Laroche assure que le peu de mélamine détecté n'a pas été incorporé intentionnellement dans le lait. «Il s'agit de concentrations normales causées par l'utilisation de la mélamine dans l'emballage alimentaire, l'équipement de transformation et d'autres applications industrielles», explique M. Laroche.

Une étude similaire à celle de Santé Canada a été menée au mois d'octobre par la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis. La conclusion était la même: les faibles concentrations de mélamine présentes dans les préparations pour nourrissons ne menacent pas les enfants.

Parmi la liste de produits analysés par la FDA, des traces de mélamine ont été trouvées dans la formule lactée Good Start Supreme Infant formula with Iron de Nestlé. Des traces d'acide cyanurique, un produit semblable à la mélamine, ont aussi été trouvées dans des canettes d'Infant Formula Powder Enfamil Lipil with Iron de la compagnie Mead Johnson.

La compagnie Mead Johnson n'a pas rappelé La Presse, hier. Mais dans un récent article du Wall Street Journal, le porte-parole de la compagnie déplorait que l'étude de la FDA ait inutilement alerté les parents américains.

Depuis l'éclosion du scandale du lait contaminé en Chine en septembre, les pays du monde entier effectuent des analyses pour s'assurer de la sécurité de leur lait.

En septembre, de la mélamine avait été trouvée dans le lait pour bébés d'une grande compagnie chinoise. La compagnie avait incorporé de la mélamine dans son lait pour en augmenter la teneur en protéines.

En Chine, des milliers d'enfants avaient été contaminés. Le gouvernement chinois estimait tout d'abord que 50 000 enfants avaient été malades et que quatre étaient morts. Mais ces prévisions ont été revues à la hausse, hier. Le gouvernement reconnaît maintenant que près de 300 000 enfants ont été malades après avoir consommé du lait contaminé et que six ont perdu la vie. Actuellement, 154 enfants sont toujours à l'hôpital où leur état est jugé inquiétant.

 




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer