Les dernières nouvelles de la mode locale

Valérie Simard
Valérie Simard La Presse

Kanuk, pas qu’en hiver

Reconnue pour ses manteaux d’hiver de fabrication locale, Kanuk lance pour la toute première fois de son histoire des manteaux transitoires conçus pour les douces températures de l’automne et du printemps. Baptisée 0+, cette collection comprend deux manteaux pour hommes, deux pour femmes, trois styles unisexes (tous imperméables et résistants au vent) ainsi que des accessoires saisonniers comme un parapluie, une tuque, une écharpe matelassée et un sac utilitaire technique.

  • Youville est une « doudoune » de mi-saison pour femmes imperméable et résistante au vent. Ses extrémités sont ajustables à l’aide de cordons et sa coupe est évasée à l’arrière. Prix : 550 $, offert en cinq couleurs.

    PHOTO FOURNIE PAR KANUK

    Youville est une « doudoune » de mi-saison pour femmes imperméable et résistante au vent. Ses extrémités sont ajustables à l’aide de cordons et sa coupe est évasée à l’arrière. Prix : 550 $, offert en cinq couleurs.

  • Unisexe, le manteau Upikan possède une coupe ample et deux couches imperméables à porter ensemble ou séparément. Il est lui aussi doté d’une poche intérieure permettant d’utiliser son téléphone tactile à travers le tissu. Prix : 1400 $, offert en trois couleurs.

    PHOTO FOURNIE PAR KANUK

    Unisexe, le manteau Upikan possède une coupe ample et deux couches imperméables à porter ensemble ou séparément. Il est lui aussi doté d’une poche intérieure permettant d’utiliser son téléphone tactile à travers le tissu. Prix : 1400 $, offert en trois couleurs.

  • Koto est le pendant masculin du manteau Youville. Cette « doudoune » à coupe droite est doublée de duvet issu d’un élevage responsable. Prix : 550 $, offert en cinq couleurs.

    PHOTO FOURNIE PAR KANUK

    Koto est le pendant masculin du manteau Youville. Cette « doudoune » à coupe droite est doublée de duvet issu d’un élevage responsable. Prix : 550 $, offert en cinq couleurs.

  • Clin d’œil au premier anorak conçu par Kanuk en 1970, le poncho à coupe ample Abiko est un vêtement de pluie technique fait de toile froissée en nylon, déperlante et coupe-vent. Il est muni d’un capuchon attaché ajustable avec visière et d’une pochette avant avec réchauffe-main. Prix : 490 $, offert en deux couleurs.

    PHOTO FOURNIE PAR KANUK

    Clin d’œil au premier anorak conçu par Kanuk en 1970, le poncho à coupe ample Abiko est un vêtement de pluie technique fait de toile froissée en nylon, déperlante et coupe-vent. Il est muni d’un capuchon attaché ajustable avec visière et d’une pochette avant avec réchauffe-main. Prix : 490 $, offert en deux couleurs.

  • Le parka Nikko est conçu pour résister aux fortes pluies. Il est doté de fermetures à glissière imperméables, de coutures intérieures complètement scellées, de quatre poches à rabat ainsi que d’un capuchon attaché avec visière. Prix : 895 $, offert en trois couleurs.

    PHOTO FOURNIE PAR KANUK

    Le parka Nikko est conçu pour résister aux fortes pluies. Il est doté de fermetures à glissière imperméables, de coutures intérieures complètement scellées, de quatre poches à rabat ainsi que d’un capuchon attaché avec visière. Prix : 895 $, offert en trois couleurs.

  • Le parka unisexe Epsom est inspiré par le climat tempéré et humide de la côte Ouest. Sa fermeture à glissière bidirectionnelle sous boutonnière, ses coutures intérieures entièrement scellées et son capuchon attaché avec visière lui confèrent une grande imperméabilité à toute épreuve. Prix : 750 $, offert en quatre couleurs.

    PHOTO FOURNIE PAR KANUK

    Le parka unisexe Epsom est inspiré par le climat tempéré et humide de la côte Ouest. Sa fermeture à glissière bidirectionnelle sous boutonnière, ses coutures intérieures entièrement scellées et son capuchon attaché avec visière lui confèrent une grande imperméabilité à toute épreuve. Prix : 750 $, offert en quatre couleurs.

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On reconnaît, dans ces pièces au style urbain, le virage mode entrepris par Kanuk depuis son acquisition en 2015 par Corporation financière Champlain et l’arrivée de la styliste Annie Horth, qui y est directrice de création. Le fabricant souligne que 50 % des tissus utilisés pour cette collection sont recyclés. Tous les manteaux de Kanuk sont garantis à vie avec réparation gratuite.

Consultez le site de Kanuk

Du nouveau pour MRKNTN

Semaine prolifique pour le designer MRKNTN (Markantoine Lynch-Boisvert), qui a dévoilé coup sur coup une collaboration avec le fabricant québécois de montres solaires Solios et sa toute première collection printemps-été sous sa nouvelle image de marque. En 2020, le designer avait lancé une gamme de sous-vêtements, mais voilà deux ans qu’il n’avait pas présenté de collection. On a pu la découvrir dans une vidéo signée Mélancolia Films, tournée au planchodrome du Stade olympique et mise en ligne mardi. Nommée « Vlad », cette collection printemps-été 2022, à laquelle ont aussi collaboré les fondatrices de Mamé (une marque de vêtements faits au crochet), montre la fascination du créateur pour les vampires, la culture du skate et les contes de chevaliers.

PHOTO FOURNIE PAR SOLIOS

La montre solaire Solios x MRKNTN est offerte en prévente au coût de 400 $.

Les dinosaures aussi peuplent l’univers de Markantoine, comme en fait foi le résultat de sa collaboration avec Solios : une montre dont le bracelet évoque la peau de ces légendaires animaux et dont on en retrouve l’image gravée au dos du boîtier. Les 300 premiers acheteurs recevront le bracelet « clou de cercueil » de MRKNTN, qui s’inspire de la croyance voulant que porter un clou de cercueil protège de tous les dangers.

Consultez le site de MRKNTN Consultez le site de Solios

  • Veste molletonnée sans manches, 240 $

    PHOTO TIRÉE DU SITE INTERNET DE WIDE THE BRAND

    Veste molletonnée sans manches, 240 $

  • Surchemise cargo en sergé extensible, 190 $

    PHOTO TIRÉE DU SITE INTERNET DE WIDE THE BRAND

    Surchemise cargo en sergé extensible, 190 $

  • Chemise en popeline à manches courtes, 145 $

    PHOTO TIRÉE DU SITE INTERNET DE WIDE THE BRAND

    Chemise en popeline à manches courtes, 145 $

  • T-shirt en jersey (polyester et spandex), 90 $

    PHOTO TIRÉE DU SITE INTERNET DE WIDE THE BRAND

    T-shirt en jersey (polyester et spandex), 90 $

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Wide the brand lance sa boutique

Les vêtements de la nouvelle marque Wide the brand sont désormais en vente. Après une campagne de sociofinancement qui avait remporté un franc succès le printemps dernier, la marque québécoise a lancé lundi dernier sa boutique en ligne. Wide the brand occupe un créneau peu présent au Québec : celui des vêtements de tailles plus haut de gamme pour hommes (XL à 6XL). Elle offre des pièces basiques, mais stylées et contemporaines, dont les échantillons ont été élaborés à partir d’un corps de taille 2XL pour s’adapter à la morphologie des clients. « La vérité, c’est que les hommes taille plus ne sont pas considérés, constate Mahrzad Lari, cofondateur de Wide the brand. Notre mission est de donner confiance à ces hommes qui, souvent, en manquent, qu’ils exploitent enfin leur plein potentiel et qu’ils se sentent profondément bien dans leur peau et avec l’image qu’ils dégagent. » Pour son lancement, l’entreprise s’est consacrée à la fabrication de hauts, mais elle planche sur des pantalons qui devraient être offerts le mois prochain.

Consultez le site de Wide the brand