En 2013, la Semaine Mode de Montréal (SMM) tirait sa révérence, témoin d’un certain essoufflement d’un modèle mal adapté à la réalité de l’industrie de la mode au XXIsiècle. Mais voilà que, tel un phénix, l’évènement renaîtra de ses cendres en septembre, dans une version réinventée, une initiative de l’industrie propulsée par mmode.

Publié le 21 juin 2021
Iris Gagnon-Paradis
Iris Gagnon-Paradis La Presse

Au bout du fil, Debbie Zakaib, directrice générale de mmode, la Grappe montréalaise de la mode, ne cache pas son enthousiasme. « On est vraiment excités et on sent un enthousiasme réel de la part de l’industrie. On désire que tout le monde participe : les grands détaillants, les marques indépendantes, les designers, les écoles… », énumère-t-elle.

Si la SMM a été organisée par le Groupe Sensation Mode pendant plusieurs années avant de tirer sa révérence, c’est feu le Conseil des créateurs de mode du Québec qui en détenait les droits, et c’est logiquement à mmode que sont passés ces derniers lorsque l’association a cessé d’exister, nous apprend Mme Zakaib.

L’idée de réactiver la Semaine Mode de Montréal, mais avec une toute nouvelle forme mieux adaptée à l’air du temps, était dans les cartons avant la pandémie. La grappe a sondé différents acteurs afin de trouver une formule où tous pourraient participer, à la mesure de leurs moyens.

On a pris le temps de consulter les créateurs, détaillants et autres acteurs de l’industrie, de faire un sondage afin de trouver une date qui convient à tous et qui ne soit pas en même temps que d’autres évènements en ville ou d’autres foires commerciales importantes à l’étranger.

Debbie Zakaib, directrice générale de mmode

La mode, partout en ville

Ce sont les dates du 13 au 19 septembre qui ont finalement été retenues, un « timing parfait », souligne la directrice générale, puisque septembre devrait sonner le retour dans les bureaux et de la vie au centre-ville. Si mmode s’occupe de l’organisation et de la promotion de l’évènement, créateurs, détaillants, manufacturiers et établissements d’enseignement pourront chacun y aller avec une activité de leur choix durant l’évènement.

Contrairement au Festival Mode & Design, qui se déroule durant quelques jours en août à un seul endroit, soit la place des Festivals, la grappe souhaite que ce soit Montréal en entier qui se teinte des couleurs de l’évènement.

PHOTO ARIANN BT, FOURNIE PAR MMODE

Debbie Zakaib, directrice générale de mmode

« On voudrait que la ville au complet soit mode, inviter les consommateurs à découvrir des quartiers, des artères commerciales, alors qu’on sait que l’achat local a le vent dans les voiles », remarque Mme Zakaib, comparant l’évènement à un Montréal en lumière de la mode, en quelque sorte.

Ce n’est pas un secret : le modèle traditionnel des semaines de mode est mis à mal un peu partout à travers le monde, un phénomène amplifié par la pandémie. Les réseaux sociaux qui permettent de diffuser en temps réel les nouvelles collections, le fait que nombre d’acheteurs n’y assistent plus, remplacés dans les gradins des défilés par des influenceurs et des vedettes, tout cela a remis en question cette structure onéreuse qui ne semble plus servir adéquatement les créateurs et les marques.

Tout le monde questionne le modèle des semaines de la mode, ça coûte cher et il y a aussi la question de l’empreinte écologique. Ce projet, il est très fédérateur, très inclusif, l’idée est d’aider tout le monde à rayonner.

Debbie Zakaib, directrice générale de mmode

Ainsi, chacun aura la liberté d’organiser durant cette semaine un évènement selon ses besoins et désirs : on peut penser que des créateurs ouvriront les portes de leurs ateliers ou présenteront leurs nouvelles collections de diverses façons, que des designers indépendants organiseront des défilés pour présenter des collections futures, que des boutiques éphémères naîtront aux quatre coins de la ville, que des manufacturiers ouvriront leurs portes au public ou encore que des boutiques en profiteront pour organiser des ventes.

La programmation complète sera dévoilée de façon graduelle à partir du mois de juillet.

Consultez le site de mmode
Consultez la page Facebook de mmode