Quartz Co. et WANT Les Essentiels, deux acteurs importants du secteur des vêtements et accessoires haut de gamme au Québec, se retrouvent maintenant dans la même famille. Les frères Jean-Philippe, François-Xavier et Guillaume Robert, propriétaires des manteaux Quartz Co., ont annoncé cette semaine l’acquisition de WANT Les Essentiels, entreprise reconnue pour ses sacs, chaussures et accessoires pour la maison.

Valérie Simard
Valérie Simard La Presse

Pour les trois frères ingénieurs, qui ont relancé la marque Quartz Co. en 2015 après avoir fait l’acquisition de ce fabricant de manteaux d’hiver de Saint-Hyacinthe, ce mariage allait de soi.

« C’est une marque qu’on observe depuis plusieurs années et pour laquelle on a beaucoup de respect, affirme le président de Quartz Co., Jean-Philippe Robert. WANT est une marque qui a une certaine renommée au Canada, mais à l’extérieur aussi, notamment aux États-Unis. »

« Le catalogue de produits de WANT est extrêmement fort, ajoute-t-il. Ce sont des produits qui sont différenciés, iconiques et qui correspondent à l’idée qu’on se fait du luxe aujourd’hui. » Ainsi, la plupart des produits de WANT Les Essentiels, son site web transactionnel ainsi que les 10 emplois liés à l’entreprise seront conservés. Les deux marques demeureront indépendantes. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Un nouveau chapitre

C’est un nouveau (un autre !) chapitre qui s’inscrit dans l’histoire de WANT, une entreprise qui a évolué depuis ses débuts en 2002 comme agence de distribution de marques aujourd’hui réputées comme Acne Studios, Maison Kitsuné et Filippa K.

En 2007, les frères Byron et Dexter Peart (qui ont vendu leurs parts en 2017) et leurs partenaires Mark Wiltzer et Jacqueline Gelber, du Groupe Mark Edwards, ont lancé la marque WANT Les Essentiels. Quatre ans plus tard naissait WANT Apothecary, chaîne de boutiques de luxe présente dans quelques villes nord-américaines, dont Westmount. En mars dernier, Mark Edwards annonçait la fermeture des boutiques WANT afin de se concentrer sur Les Essentiels et sur le commerce en ligne.

PHOTO FOURNIE PAR WANT LES ESSENTIELS

Les sacs figurent parmi les produits iconiques de WANT Les Essentiels.

« Ce qu’on achète aujourd’hui, c’est véritablement la section WANT Les Essentiels, soit les produits tels qu’ils sont présentés aujourd’hui sur le site web, principalement les sacs, les chaussures, un peu de vêtements et les accessoires », précise Jean-Philippe Robert.

La force de la vente au détail

Les nouveaux propriétaires n’excluent pas un retour des magasins. Paradoxalement, alors que WANT fermait ses boutiques, Quartz Co. inaugurait, en pleine pandémie, un nouvel atelier et espace de vente à Montréal. « On croit en l’omnicanal, donc en une marque qui est aussi forte en retail (vente au détail) qu’en commerce en ligne et en distribution wholesale, souligne M. Robert. On n’a pas pris de décision, mais on pense que oui, c’est une marque qui a sa place dans des points de vente physiques. Après, il faut le faire de manière raisonnée. C’est certainement quelque chose qu’on va regarder en profondeur au cours des prochaines semaines. »

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Boutique de Quartz Co. à Montréal

Depuis 2015, Quartz Co. a triplé ses ventes et connaît une croissance de 40 % par année. Ses manteaux d’hiver fabriqués au Québec sont vendus dans plus de 15 pays. Son président croit que l’acquisition de WANT Les Essentiels profitera aux deux marques pour leur expansion à l’international.

Par voie de communiqué, le cofondateur de WANT Les Essentiels, Mark Wiltzer, associé principal du Mark Edwards Group, s’est dit « convaincu que la marque WANT Les Essentiels poursuivra son essor grâce au leadership […] et à la solide expérience » des frères Robert. Il a décliné notre demande d’entrevue.