Enfin, le beau temps arrive – et avec lui, ces envies de porter les dernières tendances mode printemps-été. Quels tissus, couleurs et imprimés volent la vedette cette année ? Comment les adopter ? Explications et suggestions.

Maude goyer
collaboration spéciale

La tendance

L’imprimé arty n’est pas une nouveauté, loin de là ! Il y a longtemps que la mode et l’art s’influencent mutuellement, faisant naître des collaborations inusitées. Si aujourd’hui elles sont courantes, les collaborations entre un designer et un artiste ont créé bien des vagues au milieu du XXe siècle, qu’on pense à Andy Warhol et à Roy Halston, à Piet Mondrian et à Yves Saint Laurent, à Stephen Sprouse et à Louis Vuitton, ou encore à Salvador Dali et à Elsa Schiaparelli.

PHOTO FOURNIE PAR LE MUSÉE MCCORD, ARCHIVES LA PRESSE

La robe Mondrian, conçue par Yves Saint Laurent

« Porter de l’art, c’est l’expression de soi, c’est la créativité pure, on n’est pas nécessairement dans l’harmonie ou dans le respect de certaines règles ou de certains codes », souligne Laurence Bareil, auteure et fondatrice de la page Facebook La reine du shopping et du site verysmart.ca. « C’est subjectif et c’est très bien comme ça puisque les goûts artistiques, ça ne se discute pas ! »

Qu’il soit de formes géométriques ou en dessins de type graffiti, aux couleurs liées au pop art ou en noir et blanc, l’imprimé arty électrise la mode ce printemps et l’été prochain. Il rappelle les logos, les collages, les effets néon et le patchwork, et il se décline sur toutes les pièces de vêtements, dans tous les tissus et de toutes les grosseurs.

Pourquoi maintenant ?

PHOTO LUCAS BARIOULET, AGENCE FRANCE-PRESSE

Un mannequin porte une création de Louis Vuitton durant la présentation de la collection pour femmes printemps-été 2021 à Paris, en octobre 2020.

Est-ce la tendance à la mode de la rue (street style) qui a ramené l’imprimé arty au premier plan ? Peut-être bien, croit Lolitta Dandoy, journaliste et chroniqueuse mode. « Il y a quelque chose d’un peu underground, de controversé et de rebelle à porter ce type d’imprimés, dit la spécialiste. C’est coloré et il faut être prêt à l’assumer. »

Elle fait un lien avec l’époque particulière que nous traversons : l’imprimé arty est créatif, explosif et il fait sourire. « Ces collections ont été créées en pleine pandémie, en pleine morosité, signale-t-elle, et c’est comme si on voulait se donner de l’espoir, se rappeler qu’on allait s’en sortir et qu’on devait rester positif. »

L’importance de soutenir les commerces locaux, et donc nos designers et nos artistes d’ici, s’exprime également à travers cette tendance, commente Mme Dandoy. « L’imprimé arty, c’est porter de l’art, dit-elle, et on peut faire le choix de soutenir un artiste qu’on connaît et qu’on aime, et qui recevra une partie des recettes ». Elle cite en exemple le site Le Galeriste, qui propose des vêtements où sont imprimées des œuvres d’artistes québécois.

Où le voit-on ?

PHOTO LUCAS BARIOULET, AGENCE FRANCE-PRESSE

Un autre exemple de la collection de Louis Vuitton pour la saison qui s'entame.

Fortement représenté sur les podiums des défilés printemps-été 2021, l’imprimé arty s’est retrouvé entre autres chez Louis Vuitton, Isabel Marant, Chanel et Dolce & Gabbana.

Les fashionistas se sont emparées de la tendance qui a débarqué dans les boutiques haut de gamme comme les grandes surfaces. « On en voit du côté de la mode et de la déco », note Laurence Bareil.

Du coussin pour le salon à la nappe pour la terrasse, en passant par le t-shirt de sport et la robe estivale, l’imprimé arty est omniprésent... de nouveau. « Il revient assez souvent, précise Mme Bareil, on l’a vu beaucoup vu en 2014-2015 par exemple. »

Comment le porter ?

Si on veut tester la tendance et y aller à petites doses, Laurence Bareil recommande de choisir un article à l’imprimé arty, mais de couleur unie. « Un t-shirt à gros motifs, par exemple, en blanc, beige ou noir. Et si on n’assume pas tout à fait, on peut mettre un trench par-dessus », suggère-t-elle.

Lolitta Dandoy aime bien s’approprier une tendance en choisissant un accessoire, comme des souliers : « C’est facile d’essayer quelque chose de nouveau de cette façon. On prend des baskets à l’imprimé arty, que ce soit une collaboration officielle avec un artiste ou pas. »

Et si, au contraire, on adore ce courant et qu’on souhaite y plonger, on peut choisir une jupe midi aux couleurs vitaminées, à porter avec un chemisier en soie et des chaussures colorées, conseille Laurence Bareil.

> Consultez le site de L’Aubainerie

> Consultez le site de Zara

> Consultez le site de Penningtons

> Consultez la page Facebook La reine du shopping

> Consultez le site verysmart.ca

> Consultez le site Le Galeriste