(Milan) Le duo sicilien Dolce & Gabbana a présenté lundi, lors d’un défilé 100 % numérique, une collection masculine en blanc, noir, or et argent, taillée sur mesure pour la génération TikTok, mais sans renoncer à son ADN de strass, lamés et paillettes.

Agence France-Presse

Deux semaines après avoir annulé son défilé physique prévu lors de la Fashion week de Milan pour cause de pandémie de coronavirus, Dolce & Gabbana a pu finalement dévoiler aux fashionistas sa collection automne-hiver 2021/2022 intitulée D & G Together.

Sur fond d’écrans géants et suivis de près par des caméras de télévision mobiles, les mannequins arborent des looks streetwear aux couleurs flashy, pantalons à imprimés motif léopard et pulls amples colorés mais aussi un style sartorial avec des costumes trois pièces à rayures ou Prince de Galles.

Boucles d’oreilles, pendentifs fantaisie dorés, vernis à ongles, maquillage appuyé, l’homme Dolce & Gabbana ne craint pas de transgresser les codes.

« Toute cette nouvelle tendance qui vient de Tiktok, Instagram ou Twitch est certainement ce qui nous a le plus influencés pour cette nouvelle collection (…). Il y a cette immense liberté que la nouvelle génération nous a montrée », a souligné Stefano Gabbana.

Si jusqu’ici les milléniaux (nés entre 1980 et 2000) ont été la cible de choix de la griffe, Dolce & Gabbana s’intéresse désormais de près à la génération Z, la classe d’âge des 15-24 ans, qui affectionne TikTok, réseau social qui appartient au groupe chinois ByteDance.

Au lieu de puiser leur inspiration dans les rues de Londres, New York et Milan, les deux stylistes, condamnés à rester chez eux en raison de la pandémie de coronavirus, ont « observé la vie sociale », et surtout celle des jeunes, « à travers internet et les médias sociaux », a expliqué Domenico Dolce.

D’où l’idée de diffuser cette nouvelle collection sur les réseaux sociaux, conjointement avec la plateforme de mode haut de gamme Farfetch, « un nouveau canal de communication pour nous », a ajouté Stefano Gabbana.

Fil conducteur du défilé, confinement oblige, des pulls surdimensionnés à motifs géométriques, des doudounes matelassées très amples, des jeans déchirés ou joggings confortables assortis à des sneakers qui favorisent la liberté de mouvement, à l’intérieur ou à l’extérieur.

Parmi les accessoires, la casquette gavroche apparaît comme un indispensable chez D & G, tout comme des sacs colorés à lanières dorées.

Le défilé virtuel, tout en couleurs et excentricité, se déroule sur un succès de Justin Bieber, Anyone, relayé à la fin par Together de la chanteuse australienne Sia.

« Nous avons appelé la collection Together, car nous aimions l’idée de travailler de manière virtuelle et créative avec cette nouvelle génération », a résumé Domenico Dolce.