Les dernières nouvelles de la mode locale.

Valérie Simard Valérie Simard
La Presse

En vedette : être bien dans son coton ouaté

  • Pour ajouter une touche haïtienne à la saison froide, la fondation Kanpe, qui accompagne les communautés les plus vulnérables d’Haïti vers l’autonomie, propose ce chandail, tiré de sa nouvelle collection 10e anniversaire. Sa coupe est unisexe, et il est agrémenté d’une impression métallique (or ou argent) à l’avant et au dos. Prix : 69 $.

    PHOTO THIBAULT CARRON, TIRÉE DU SITE WEB DE KANPE

    Pour ajouter une touche haïtienne à la saison froide, la fondation Kanpe, qui accompagne les communautés les plus vulnérables d’Haïti vers l’autonomie, propose ce chandail, tiré de sa nouvelle collection 10e anniversaire. Sa coupe est unisexe, et il est agrémenté d’une impression métallique (or ou argent) à l’avant et au dos. Prix : 69 $.

  • Dernier-né de l’entreprise montréalaise Mimi & August, ce chaud chandail unisexe en coton ouaté permet d’afficher son amour pour la caféine. Pensé à Montréal, il est fabriqué au Pérou, de manière éthique, assure-t-on. Offert en précommande, les livraisons débuteront le 1er février. Prix : 56 $.

    PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE MIMI & AUGUST

    Dernier-né de l’entreprise montréalaise Mimi & August, ce chaud chandail unisexe en coton ouaté permet d’afficher son amour pour la caféine. Pensé à Montréal, il est fabriqué au Pérou, de manière éthique, assure-t-on. Offert en précommande, les livraisons débuteront le 1er février. Prix : 56 $.

  • La joueuse professionnelle de jeux vidéo Stéphanie Harvey (missharvey) a lancé en novembre une marque de vêtements baptisée Élevey. Sa première collection « Eau de rose » inclut des vestes, des chandails, des masques et des cotons ouatés comme celui-ci. Stéphanie Harvey veut faire d’Élevey une entreprise de citoyenneté numérique qui fait la promotion d’interactions saines en ligne et dans le monde réel. Prix : 44,99 $.

    PHOTO FOURNIE PAR ÉLEVEY

    La joueuse professionnelle de jeux vidéo Stéphanie Harvey (missharvey) a lancé en novembre une marque de vêtements baptisée Élevey. Sa première collection « Eau de rose » inclut des vestes, des chandails, des masques et des cotons ouatés comme celui-ci. Stéphanie Harvey veut faire d’Élevey une entreprise de citoyenneté numérique qui fait la promotion d’interactions saines en ligne et dans le monde réel. Prix : 44,99 $.

  • On aime les doux chandails de Ma petite portée. Plusieurs modèles de cotons ouatés sont proposés, dont celui-ci, qui fait l’éloge du calme. Ils sont fabriqués au Canada et imprimés au Québec. Prix : 66 $.

    PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE MA PETITE PORTÉE

    On aime les doux chandails de Ma petite portée. Plusieurs modèles de cotons ouatés sont proposés, dont celui-ci, qui fait l’éloge du calme. Ils sont fabriqués au Canada et imprimés au Québec. Prix : 66 $.

  • Tenue parfaite des amateurs de poutine, ce chandail fait partie de l’attirail vestimentaire proposé par Trop de poutine, entreprise qui, oui, vend des vêtements, mais qui organise aussi des évènements afin de promouvoir le sport. Parce qu’on peut être fier d’être sportif même si on ne satisfait pas à tous les critères… et si on aime la poutine. Prix : 54,95 $.

    PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE TROP DE POUTINE

    Tenue parfaite des amateurs de poutine, ce chandail fait partie de l’attirail vestimentaire proposé par Trop de poutine, entreprise qui, oui, vend des vêtements, mais qui organise aussi des évènements afin de promouvoir le sport. Parce qu’on peut être fier d’être sportif même si on ne satisfait pas à tous les critères… et si on aime la poutine. Prix : 54,95 $.

  • Le chandail « Club optimiste » est un classique de la boutique de l’illustratrice montréalaise Pony. Le mois dernier, elle a lancé la version « pastel » en édition limitée. Rester optimiste : un message tout indiqué en ce début d’année. Prix : 62 $.

    PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE PONY

    Le chandail « Club optimiste » est un classique de la boutique de l’illustratrice montréalaise Pony. Le mois dernier, elle a lancé la version « pastel » en édition limitée. Rester optimiste : un message tout indiqué en ce début d’année. Prix : 62 $.

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Être bien dans son coton ouaté

Le froid de l’hiver donne envie de s’y glisser et de ne jamais le quitter. Voici une sélection de chandails en coton ouaté vendus par de petites entreprises d’ici.

> Consultez le site de Marigold

> Consultez le site de Kanpe

> Consultez le site de Mimi & August

> Consultez le site d’Élevey

> Consultez le site de Ma petite portée

> Consultez le site de Trop de poutine

Consultez le site de Pony

Nouvelle collection : Lachapelle Atelier, tout en confort

  • Offert en trois couleurs, dont le beige sable, le Raffie est un haut ajustable, grâce à ses trois boucles au dos. Prix : 130 $.

    PHOTO ÉMILIE HÉBERT, FOURNIE PAR LACHAPELLE ATELIER

    Offert en trois couleurs, dont le beige sable, le Raffie est un haut ajustable, grâce à ses trois boucles au dos. Prix : 130 $.

  • En accord avec la tendance du moment, Lachapelle Atelier propose un ensemble confortable composé du Pull de Marissa et du Jog de Maude, aussi vendus séparément. Prix : 245 $ l’ensemble.

    PHOTO ÉMILIE HÉBERT, FOURNIE PAR LACHAPELLE ATELIER

    En accord avec la tendance du moment, Lachapelle Atelier propose un ensemble confortable composé du Pull de Marissa et du Jog de Maude, aussi vendus séparément. Prix : 245 $ l’ensemble.

  • Pour une tenue plus habillée, voici la jupe Pascale, extensible grâce à la bande élastique. Prix : 115 $.

    PHOTO ÉMILIE HÉBERT, FOURNIE PAR LACHAPELLE ATELIER

    Pour une tenue plus habillée, voici la jupe Pascale, extensible grâce à la bande élastique. Prix : 115 $.

  • Unisexe, ce t-shirt en coton est offert en trois couleurs : bleu, beige et lavande (photo). Prix : 48 $.

    PHOTO ÉMILIE HÉBERT, FOURNIE PAR LACHAPELLE ATELIER

    Unisexe, ce t-shirt en coton est offert en trois couleurs : bleu, beige et lavande (photo). Prix : 48 $.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Lachapelle Atelier, qui a récemment célébré son premier anniversaire, a lancé juste avant les Fêtes sa deuxième collection. Des nouveautés d’abord prévues pour le printemps dernier, mais dont la sortie avait dû être annulée en raison de la pandémie. « La collection numéro deux est passée par plusieurs embûches pour des raisons que nous connaissons, mais elle revient encore plus forte, assure la designer Viviane Lachapelle. Notre approche a évolué, nous avons envie d’offrir quelque chose de plus décontracté, plus abordable. Nous nous sommes rendu compte que les gens avaient envie de [vêtements] confortables et que ce soit simple, surtout en ce moment. »

Avec un éventail de tailles allant du 0X au 3X (l’équivalent des tailles 10 à 24), la marque continue de s’engager dans la promotion de la diversité corporelle. Viviane Lachapelle souligne qu’il est dans ses plans d’offrir une plus grande gamme de tailles. Les articles de sa section promotionnelle sont d’ailleurs offerts dans des tailles allant de petit à 5 X.

Pour sa deuxième collection, Lachapelle Atelier mise donc sur des pièces minimalistes, dont certaines unisexe, aux matières douces et conçues à Montréal.

Soulignons que Viviane Lachapelle fait partie de la cohorte 2021 du programme En mode croissance de l’Accélérateur mmode, programme d’entrepreneuriat piloté par la Grappe métropolitaine de la mode.

> Consultez le site de Lachapelle Atelier

Réseaux sociaux : Tika the Iggy, le chien modeur

Montréal a une nouvelle icône de la mode. Et c’est un chien, un petit lévrier italien. Il, ou plutôt elle, s’appelle Tika. Déjà fort populaire sur TikTok et Instagram, Tika the Iggy a vu son nombre d’abonnés exploser en décembre dernier lorsque son maître, Thomas Shapiro, a publié la vidéo « Love it, couldn’t wear it ! », dans laquelle Tika présente un échantillon de ses nombreuses tenues qu’elle ne peut malheureusement porter, puisque les occasions spéciales se sont évanouies avec la pandémie. Une situation dans laquelle plusieurs se sont reconnus. Son ascension s’est poursuivie début janvier, lorsque la chanteuse Lizzo a fait un clin d’œil à Tika dans une publication Instagram où on la voyait porter un bikini en fourrure multicolore conçu par le designer Kelsey Randall, une tenue semblable à un manteau que possède la chienne. Même le prestigieux magazine Vogue a consacré un long article à cette modeuse animale. Tika est maintenant représentée par une agence new-yorkaise et possède sa propre collection d’articles promotionnels. Elle compte 872 000 abonnés sur Instagram et 886 000 sur TikTok.

Consultez le compte Instagram de Tika the Iggy

Accessoires : des sacs imparfaits à prix réduit

PHOTO TIRÉE DU SITE INTERNET DE KANEVAS

Kanevas propose plusieurs modèles de sacs qui comportent de légères imperfections, dont cette pochette Chloé midi.

L’entreprise québécoise Kanevas, spécialisée dans la confection de sacs personnalisables, relance sa collection Parfaitement imparfaits, initiative qu’elle a créée dans le but de réduire son empreinte environnementale. Plusieurs nouveaux modèles de sacs qui présentent de légères imperfections ont été récemment mis en ligne, à prix réduit, sur le site internet de Kavenas. Pour chacun des produits, la nature du défaut y est précisée (tache, cuir endommagé, poignées inégales). On y retrouve aussi une photo qui montre bien comment il apparaît sur le sac. Ces imparfaits sont offerts en quantité limitée.

> Consultez le site de Kanevas

À découvrir : la jupe polyvalente de Tukuan

PHOTO FOURNIE PAR TUKUAN

La jupe Tukuan Jazzy est offerte en série limitée. Prix : 115 $ (longueur aux genoux) et 155 $ (mi-mollet).

Pour rester au chaud en hiver, à la sortie du gym ou de la classe de yoga (oui, oui, un jour, ça reviendra), Félicité Donyo et Lisa Noto, deux entrepreneures de Montréal, ont créé une jupe polyvalente en lainage qui se porte par-dessus les leggings ou le pantalon. Baptisée Tukuan (mot en langue innue qui désigne le froid d’hiver), cette jupe portefeuille est proposée en deux longueurs : genou et mi-mollet. Grâce à un système de boutons-pression, elles sont offertes en deux formats qui couvrent une panoplie de tailles (4-14 ans et 14-18 ans). Les jupes Tukuan peuvent aussi être portées en châle. Elles sont produites dans le quartier Chabanel à Montréal, à deux pas des bureaux de l’entreprise.

Entre 115 $ et 162 $.

> Consultez le site de Tukuan