Parce que le beau temps arrivera bientôt, La Presse décortique les tendances mode printemps-été : quels styles, tissus et imprimés adopter ? D’où viennent ces courants et comment se les approprier ? On vous dit tout.

Maude Goyer
collaboration spéciale

La tendance

Le tie & dye (teinture sur nœuds) vient d’une technique de teinture où le tissu est noué (tie), puis teint (dye). Cela crée des taches et des motifs irréguliers sur le vêtement. Très populaire dans les années 70, le tie & dye est indissociable du courant hippie. Il empruntait alors les couleurs de l’arc-en-ciel, et les combinaisons pouvaient être audacieuses : jaune et vert, orange et rose, mauve et fuchsia…

Les années 80 et 90 ont ramené la tendance, cette fois portée en look total. On se rappelle ce fameux t-shirt multicolore aux motifs tie & dye jumelé à des jeans bleu pâle et des lunettes teintées. « Oui, le tie & dye est de retour, mais on est loin des motifs et des teintes des années 70 ou 90, souligne Caroline Bécotte, enseignante en design de mode à l’École de mode du cégep Marie-Victorin. Il est maintenant plus dégradé et les rayures sont plus fines. Je dirais que c’est un tie & dye plus réfléchi, plus recherché. »

Où le voit-on ?

Partout ! Depuis un an, il fait un retour en force sur les podiums de Dior, Prada, Stella McCartney, Isabel Marant, Michael Kors et R13, pour ne nommer que ceux-là. Même chose dans les vitrines des grandes enseignes (Simons, Aritzia, Mango, Zara, H & M, etc.) : le tie & dye est omniprésent. « On le voyait déjà beaucoup l’été dernier, mais cette saison-ci, il est proposé sur plusieurs types de vêtements comme les jeans, les shorts, les t-shirts et même les pantalons de jogging », dit Isabelle Conan-Cormier, styliste. On voit même la version maillot de bain chez Victoria’s Secret.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM @HM

Chandail, 14,99 $ chez H & M

Les influenceurs, les fashionistas et les célébrités, dont Beyoncé, Gigi Hadid, Rihanna, Taylor Swift et Justin Bieber, portent aussi fièrement le tie & dye, que ce soit à la plage, dans la vie quotidienne ou pour des événements en soirée. « C’est définitivement un élément qui fait partie d’un style plus décontracté », note Mme Conan-Cormier.

Pourquoi maintenant ?

« Tout ce qui est issu des années 70 est très tendance en ce moment », indique la styliste Isabelle Conan-Cormier. Certaines pièces-clés de la mode de ces années-là refont surface avec force : les cuissards, les lunettes teintées, les vestons surdimensionnés, entre autres.

Pour Mme Bécotte, le retour du tie & dye s’explique aussi par le grand succès de tout ce qui est DIY (do-it-yourself, ou fais-le toi-même), promu largement sur le réseau social Pinterest. « C’est en quelque sorte une façon de donner une deuxième vie à nos vêtements, dit-elle. On les modifie, on renouvelle, on explore. » Ainsi, le désir d’être écoresponsable en transformant et en recyclant atteint toutes les sphères de la consommation, ce qui inclut l’industrie de la mode.

PHOTO FOURNIE PAR SIMONS

Chandail tie & dye pour Twik, en vente chez Simons

Les différentes techniques de teinture sont très explorées en mode actuellement, croit Caroline Bécotte. « Toutes les techniques ancestrales de teinture, comme le shibori, l’ikat et le batik, sont revisitées de façon contemporaine. J’y vois un désir de mémoire et un intérêt pour le voyage et les autres cultures. »

On l’essaie

Pas facile de porter le tie & dye ? Cela dépend. De la coupe du vêtement, du tissu et, surtout, de l’imprimé et de ses couleurs. « Je le porterais dans un esprit décontracté, suggère Isabelle Conan-Cormier. Au travail de 9 à 5, je ne suis pas certaine… Peut-être le vendredi, si on est dans un environnement artistique, par exemple. »

Elle suggère de combiner un t-shirt tie & dye surdimensionné à un cuissard de couleur unie. Ou avec un jeans et un veston coupé large. « On s’amuse ! » lance-t-elle.

L’enseignante en design de mode Caroline Bécotte préfère s’approprier la tendance en cassant le style. « Je choisirais une matière synthétique, très contemporaine, pour casser le look des années 80, indique-t-elle. Et du côté des couleurs, j’éviterais les nuances trop éclatantes. Un tie & dye gris sur noir, par exemple, est plus discret… et plus facile à porter ! »