C’est pas moi c’est ma sœur, griffe de joaillerie ultrafine, fait un retour en force avec trois collections qui s’inscrivent dans la continuité du travail amorcé il y a une dizaine d’années par Mélie et Marianne Vézina-Méthée.

Ève Dumas Ève Dumas
La Presse

En cette journée de l’amour, qui plus est, le motif récurrent des cœurs ne pourrait être plus approprié, bien qu’il n’ait pas du tout été pensé pour la Saint-Valentin. Il est, du reste, fort discret, comme tout ce que propose le tandem.

PHOTO FOURNIE PAR C’EST PAS MOI C’EST MA SŒUR

Collier ultradélicat de la collection Les Mouvements. À partir de 850 $.

Prenons le collier ultradélicat de la collection Les Mouvements : Mélie y a imbriqué un demi-cœur qui, lorsqu’on fait tournoyer la chaîne entre ses doigts, forme un cœur complet.

Les solitaires de la collection Les Ardents cachent un cœur à la base de la sertissure. Les jumelles ont fait le choix du haut de gamme et des matériaux nobles.

PHOTO FOURNIE PAR C’EST PAS MOI C’EST MA SŒUR

Petite bague-chaîne de la collection Les Mouvements, avec mini diamant noir. À partir de 245 $.

Tout est en or 18 carats, avec diamants (canadiens, dans la mesure du possible) ou autres gemmes.

On peut trouver les pièces de C’est pas moi c’est ma sœur à la galerie Noël Guyomarc’h et à l’atelier de la rue de Gaspé, sur rendez-vous.

PHOTO FOURNIE PAR C’EST PAS MOI C’EST MA SŒUR

Si on coupait en deux cette bague appartenant à la collection Les Penchants (ce qui n’arrivera évidemment pas !), on y verrait un cœur — jolie symbolique. À partir de 760 $.

> Consultez le site de C’est pas moi c’est ma sœur : https://cestpasmoi-cestmasoeur.com/