Esthéticienne surnommée la « Skin Guru », la Québécoise Jennifer Brodeur s’est fait connaître, entre autres, grâce à ses célèbres clientes Oprah Winfrey et Michelle Obama. Dans son nouveau livre, La peau et ses secrets, elle présente un plaidoyer pour un retour à la simplicité dans les soins de la peau et pour une compréhension en profondeur de cet organe fascinant… et méconnu.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Jennifer Brodeur fait son chemin dans le domaine de l’esthétique depuis plus de 30 ans. Passionnée depuis toujours par la peau, elle a entrepris sa carrière en enseignement au Centre de formation professionnelle de Verdun. « Si vous venez ici pour apprendre des techniques de maquillage, vous n’êtes pas au bon endroit ! », lançait-elle à ses nouvelles élèves, comme elle le raconte en introduction de son livre.

En effet, pour Mme Brodeur, la beauté va bien au-delà du superficiel. Les produits miracles, les promesses irréalistes, la culture de l’anti-âge, très peu pour celle qui se présente au naturel, sans maquillage, à notre entrevue.

Les produits anti-âge, je n’ai jamais cru à ça. Ce qui crée le vieillissement accéléré, c’est l’inflammation qui se loge dans le corps. La crème, c’est un plus, mais ce n’est pas la solution.

Jennifer Brodeur

« Comprendre les mécanismes à l’œuvre derrière la peau » : voilà à quoi Jennifer Brodeur se consacre depuis les années 90, d’abord en enseignant, puis en ouvrant une première clinique d’esthétique sur la Rive-Sud en 2009, qu’elle déménage ensuite à Montréal cinq ans plus tard.

Avec son mari, elle conçoit en 2003 Max+, le tout premier appareil au monde utilisant la technique de thérapie lumineuse DEL pour les soins de la peau. C’est d’ailleurs ainsi que Mme Brodeur fait la connaissance d’Oprah Winfrey, qui la présente ensuite à Michelle Obama.

La populaire animatrice encourage d’ailleurs Mme Brodeur à concevoir sa propre gamme de produits, Peoni, qu’elle lancera sous la marque JB Skin Guru en 2016. Quelques mois plus tard, c’est la consécration : Peoni apparaît dans le magazine d’Oprah, dans la liste « Oprah’s Favorite Things ».

Faire peau neuve

Mais vous ne lirez rien à propos de tout cela dans La peau et ses secrets, qui arrive en librairie ce mercredi. À des lieues de l’autopromotion, cet ouvrage se veut un réel guide pratique, très bien documenté tout en restant accessible, sur la peau, son fonctionnement, son entretien, et qui déboulonne par la bande certains mythes qui ont la vie dure.

Car entre la recherche du produit miracle et les traitements onéreux en cabine, les gens finissent souvent par perdre de vue une chose, simple, mais vraie : une belle peau commence par un mode de vie sain.

C’est l’approche holistique que promeut Jennifer Brodeur depuis toujours. « Mon livre est à l’image de ce que je fais avec une nouvelle cliente : couvrir la base. Tu peux dépenser 800 $ pour avoir supposément le meilleur sérum sur la planète, mais si tu ne dors pas, que ton alimentation n’est pas optimale, que tu es stressé… Tous ces facteurs-là vont avoir beaucoup plus d’impact sur l’épiderme que n’importe quel produit ! », lance-t-elle.

Boire beaucoup d’eau, bien s’alimenter, profiter d’un sommeil réparateur, faire de l’exercice, apprendre à gérer son stress… Voilà, grosso modo, les préceptes à suivre pour aider sa peau à rayonner, avant même d’y avoir appliqué un seul produit.

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

La peau et ses secrets. La comprendre, la protéger. de Jennifer Brodeur. Éditions Trécarré. 176 pages

« Les gens le savent, mais je crois que c’est important d’en parler. C’est pour ça qu’on a tendance à surconsommer les produits de beauté ; on achète un produit, on ne voit pas de résultat, on en achète un autre et on se retrouve au final avec une panoplie de produits qui ne servent pas », remarque Mme Brodeur.

Plus avec moins

L’industrie de la beauté est lucrative. Et le marketing, agressif. Facile de se perdre entre les milliers de produits et traitements qui promettent la lune. La solution : revenir à une certaine simplicité dans sa routine beauté.

Protéger adéquatement sa peau des agressions extérieures (soleil, pollution), la nettoyer quotidiennement avec des ingrédients doux, l’hydrater et la nourrir avec des produits adaptés à ses besoins du moment… Pour l’esthéticienne, le nombre de produits nécessaires pour prendre soin de son visage peut être carrément minimaliste : un nettoyant, une crème, peut-être un sérum, idéalement une protection solaire.

Et nul besoin d’y dilapider sa paye, assure-t-elle : il est possible de dénicher des produits abordables dans les grandes surfaces, lorsqu’on sait bien lire les étiquettes pour identifier les ingrédients potentiellement irritants ou allergènes — un sujet auquel l’esthéticienne consacre un chapitre de son livre.

Il faut souffrir pour être belle ? Non ! Si un produit chauffe ou brûle, arrêtez ça tout de suite !

Jennifer Brodeur

Au fil des pages, Jennifer Brodeur démystifie certaines idées préconçues, notamment les « types » de peau — « une peau normale, ça n’existe pas ! » — ou encore cette notion largement répandue qu’il n’est pas nécessaire de laver son visage le soir si on ne porte pas de maquillage — archifaux, puisqu’il faut en déloger saletés, particules de pollution et excès de sébum.

À méditer ce soir, en nettoyant votre visage avant de dormir !