Les dernières nouvelles de la mode locale

Olivia Lévy Olivia Lévy
La Presse

Le Galeriste, des œuvres d’art sur des vêtements

À la recherche d’une idée cadeau originale pour Noël ? Pourquoi pas une pièce du Galeriste, qui allie art et mode ? En partenariat avec des artistes québécois, canadiens et américains, il crée des collections de vêtements et d’accessoires à partir d’œuvres d’art.

  • Le Galeriste collabore avec plus de 2000 artistes de tous les styles et courants d’art, de l’art abstrait, des paysages, des natures mortes, des portraits, des motifs, de l’art urbain, du pop art, des couleurs, du noir et blanc, etc.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Le Galeriste collabore avec plus de 2000 artistes de tous les styles et courants d’art, de l’art abstrait, des paysages, des natures mortes, des portraits, des motifs, de l’art urbain, du pop art, des couleurs, du noir et blanc, etc.

  • Avec le Galeriste, Thierry Charlebois réunit ses deux passions : l’art visuel et la mode.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Avec le Galeriste, Thierry Charlebois réunit ses deux passions : l’art visuel et la mode.

  • Robes, tuniques, jupes, pantalons, t-shirts, foulards, masques et coussins deviennent de véritables œuvres d’art avec le travail des employés du Galeriste.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Robes, tuniques, jupes, pantalons, t-shirts, foulards, masques et coussins deviennent de véritables œuvres d’art avec le travail des employés du Galeriste.

1/3
  •  
  •  
  •  

Robes, tuniques, jupes, pantalons, t-shirts, foulards, masques et coussins se transforment ainsi en véritables œuvres d’art. Thierry Charlebois, cofondateur et président du Galeriste, a ainsi réuni ses deux passions : l’art visuel et la mode. « J’avais fabriqué une doublure de manteau avec une œuvre d’artiste et le résultat m’avait carrément rendu fou tellement c’était beau ! », s’est-il exclamé en entrevue avec La Presse. C’est de cette façon que Le Galeriste a vraiment pris son envol. « On est au service des artistes. Notre mission est de leur permettre de créer des collections de vêtements de qualité et de générer des revenus par la vente de ces produits de mode responsable, car tout est fabriqué, ici, à Montréal, dans notre atelier dans le quartier Chabanel », précise Thierry Charlebois.

Le Galeriste collabore avec plus de 2000 artistes de tous les styles et courants d’art, de l’art abstrait, des paysages, des natures mortes, des portraits, des motifs, de l’art urbain, du pop art, des couleurs, du noir et blanc, etc. « Les possibilités sont infinies. Il y a tellement de choses qu’on peut faire avec une œuvre d’art qu’on transpose sur un vêtement. On travaille dans la variété, alors on fait des collections très différentes. Les produits sont uniques, je vous mets au défi de trouver une personne qui porte la même création », dit-il.

Le Galeriste travaille aussi en partenariat avec le musée McCord et le Musée des beaux-arts de Montréal. « On crée des collections en lien avec leurs expositions, mais aussi avec des artistes locaux des différentes régions », explique Thierry Charlebois. Les vêtements sont offerts dans les galeries d’art où exposent les artistes ou en ligne sur le site du Galeriste. « On constitue une véritable vitrine pour les artistes. Dans un avenir proche, on souhaite collaborer avec des illustrateurs jeunesse et créer de belles collections », conclut le cofondateur.

> Consultez le site du Galeriste

https://www.legaleriste.com/fr/products?specs=87

Annie 50 lance sa première gamme d’accessoires

  • Bandeau torsade jaune en tricot, Annie 50, 28 $

    PHOTO FOURNIE PAR ANNIE 50

    Bandeau torsade jaune en tricot, Annie 50, 28 $

  • Chouchou léopard, Annie 50, 13 $

    PHOTO FOURNIE PAR ANNIE 50

    Chouchou léopard, Annie 50, 13 $

  • Chouchou doré pour les cheveux, mais ici porté au poignet comme un bracelet, Annie 50, 13 $, et pochette marine, Annie 50, 32 $

    PHOTO FOURNIE PAR ANNIE 50

    Chouchou doré pour les cheveux, mais ici porté au poignet comme un bracelet, Annie 50, 13 $, et pochette marine, Annie 50, 32 $

1/3
  •  
  •  
  •  

La marque québécoise Annie 50 lance une collection de bandeaux, chouchous et pochettes. Les bandeaux torsades en tricot qui protégeront vos oreilles du froid (28 $) sont offerts en de multiples couleurs, les chouchous (13 $) pour les cheveux sont ornés d’une jolie boucle et les pochettes (32 $), très pratiques, sont offertes en plusieurs teintes et matières, ainsi qu’avec des paillettes. Annie 50 est une marque fondée en 2005 par deux amies, Annie Chagnon et Amélie Gingras-Rioux, qui propose des collections de mode féminine avec une touche rétro.

> Consultez le site d’Annie 50

La Virée des Ateliers lance son projet numérique

IMAGE FOURNIE PAR LA VIRÉE DES ATELIERS

La Virée des Ateliers lance son projet numérique et devient une vitrine pour les artisans pendant toute l’année.

La Virée des Ateliers lance son projet numérique et devient une vitrine pour les artisans pendant toute l’année. Une nouvelle plateforme numérique permet une visite immersive en format 360 degrés à travers les différents édifices et ateliers du Pôle de création des Faubourgs. Ainsi, le visiteur pourra se déplacer dans la Grover, le Chat des artistes et le Lezarts, les trois édifices de la rue Parthenais qui regroupent de nombreux artisans et artistes issus des métiers d’art, des arts visuels et de la mode. La plateforme numérique propose de suivre trois parcours : « l’Aventurier », « le Coup de cœur » et « le Cartésien ». Jean-Claude Poitras, porte-parole de la Virée des Ateliers, cite Dostoïevski dans la websérie réalisée pour le lancement : « La beauté sauvera le monde », dit-il. « On en a la preuve en étant confiné chez soi, on doit s’entourer de beauté pour vivre de façon sereine et équilibrée, et grâce à vous artistes et artisans de la Virée, on va démontrer que le monde est beau », affirme le créateur québécois.

> Consultez le site de la Virée des Ateliers

Une collection d’accessoires d’hiver par Roots et Kombi

PHOTO FOURNIE PAR ROOTS ET KOMBI

Les prix des articles de la collection d’hiver par Roots et Kombi varient de 17 à 30 $.

Roots et Kombi lancent une collection d’accessoires d’hiver pour enfants en édition limitée. Les deux entreprises canadiennes proposent des gants, des tuques et des chapeaux aux classiques motifs à carreaux rouge, noir, gris et blanc. Les chapeaux de style aviateur sont faits avec un mélange de laine et une doublure très douce en Sherpa, tandis que les gants et mitaines sont fabriqués en tissu imperméable avec une doublure en molleton et des poignets en tricot extensible. Les prix varient de 17 à 30 $. La collection est offerte en ligne ainsi que dans les magasins Roots.

> Consultez le site de Roots

Uniqlo au Carrefour Laval

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

L’immense boutique Uniqlo du Centre Eaton, à Montréal

Après le succès que remporte l’immense boutique du Centre Eaton à Montréal, ce sera au tour du Carrefour Laval d’accueillir Uniqlo au printemps 2021. La marque japonaise de prêt-à-porter propose des vêtements abordables, intemporels et d’une grande simplicité pour hommes, femmes et enfants. La gamme LifeWear a particulièrement séduit les Québécois, tout comme les vêtements conçus avec la technologie Heattech qui tient bien au chaud. Le magasin Uniqlo du Carrefour Laval sera le 15e au Canada.

> Consultez le site d’Uniqlo