La première collection de sacs de Céline Dion était ambitieuse : plus de 200 modèles allant de 78 $ à 1988 $. Depuis son lancement il y a deux ans, la marque, conçue et commercialisée par le Groupe Bugatti, s’est recentrée.

Valérie Simard Valérie Simard
La Presse

Dans les plus récentes collections, les sacs sophistiqués ont été délaissés au profit de produits plus décontractés et plus souples, dont les prix se situent maintenant entre 98 $ et 398 $. « C’est la gamme intermédiaire qui a connu le plus grand succès et sur laquelle on a misé », observe Johanne Boivin, vice-présidente aux ventes et à la mise en marché du Groupe Bugatti, entreprise de Boisbriand.

PHOTO FOURNIE PAR LE GROUPE BUGATTI

Le modèle Marcato, en cuir souple et en tissu, sera offert en quatre couleurs.

Le nombre de modèles offerts a été resserré, et le segment des bagages, abandonné. Le logo a aussi été réduit pour répondre à une demande faite dans certains marchés étrangers. Aux yeux de Johanne Boivin, il s’agit d’un « exercice normal et tout à fait souhaitable » pour une marque de prendre le pouls du marché et de s’ajuster. « C’est une marque très récente, souligne-t-elle. Percer le marché de l’accessoire, ça prend un certain temps. Et ce n’est pas parce que c’est Céline Dion Collection que les portes s’ouvrent et qu’on nous déroule le tapis rouge. » 

Bien qu’elle soit présente dans de nombreux pays, jusqu’en Asie, la marque est très peu distribuée en France, où Céline est pourtant fort populaire. Dans le but de trouver un partenaire qui pourrait faire entrer les produits de Céline Dion Collection sur le sol français, Johanne Boivin présentera la collection printemps-été à des distributeurs, agents et représentants de grands magasins lors d’un évènement organisé à Paris la semaine prochaine, à l’initiative de la Grappe métropolitaine de la mode, auquel 18 autres entreprises québécoises participeront.

PHOTO FOURNIE PAR LE GROUPE BUGATTI

Le sac Mosso, en similicuir, avec une fermeture magnétique, sera offert en deux couleurs. 

La collection printemps-été sera en magasin en février. Le similicuir ajouré, la paille et les poignées en bois figurent parmi les éléments distinctifs de cette collection. Bien que l’implication de la chanteuse dans la création ait diminué au fil du temps, elle approuve toujours tous les produits, précise Johanne Boivin.