Source ID:cd71df31345a3929b2c46e94502810f9; App Source:StoryBuilder

Au Coton renaît

La première collection complète d'Au Coton sera offerte... (PHOTO FOURNIE PAR AU COTON)

Agrandir

La première collection complète d'Au Coton sera offerte l'automne prochain.

PHOTO FOURNIE PAR AU COTON

C'est officiel : la marque iconique Au Coton, qui a habillé toute une génération dans les années 90, sera relancée. La nouvelle, annoncée lundi soir sur le nouveau compte Facebook de l'entreprise, a suscité l'enthousiasme. Au Coton réussira-t-elle à reconquérir le coeur des Québécois ?

C'est le 24 juin, pour la Saint-Jean, qu'Au Coton lancera en ligne une minicollection estivale. Hoodie, t-shirt, sweater et d'autres essentiels agrémentés du logo Original Au Coton donneront un avant-goût de la première collection complète, à venir à l'automne. Une boutique phare ouvrira également rue Amherst au courant de l'été.

L'homme qui est derrière cette renaissance s'appelle Cherif Atallah. Français d'origine, il habite au Québec depuis 1998, alors que la marque était sur son déclin. Depuis trois ans, il fait des démarches afin de racheter la marque aux anciens propriétaires et travaille à redéfinir Au Coton avec son équipe afin de remettre la marque au goût du jour, tout en conservant son authenticité.

« Au Coton a été une marque iconique québécoise qui a eu un impact sur toute une génération », affirme Cherif Atallah, nouveau propriétaire.

La première minicollection printemps-été d'Au Coton sera offerte... (PHOTO FOURNIE PAR AU COTON) - image 2.0

Agrandir

La première minicollection printemps-été d'Au Coton sera offerte en ligne dès le 24 juin.

PHOTO FOURNIE PAR AU COTON

« Selon moi, aucune autre marque n'a su prendre cette place dans le coeur des Québécois, poursuit-il. Je veux ramener Au Coton au coeur de la culture québécoise. Il y a quelque chose de magique autour d'Au Coton ! »

Celui qui travaille en management et ressources humaines depuis 20 ans chez IBM enseigne aussi à l'Université McGill, en plus d'avoir une carrière dans le domaine immobilier. Se sentant la fibre entrepreneuriale, il a décidé de se lancer dans ce projet d'envergure.

Réactions enthousiastes

La nouvelle page Facebook de l'entreprise a été créée, en toute discrétion, l'automne dernier. Mais c'est lundi soir qu'elle s'est fait remarquer avec sa publication annonçant officiellement le retour d'Au Coton. « L'équipe vous propose dès cette saison une gamme restreinte de vêtements dessinés dans le pur esprit Au Coton ! », a-t-on écrit notamment.

Hier matin, la publication avait été partagée plus de 1800 fois et comptait plus de 1200 commentaires. Un indice du degré d'attachement à cette entreprise d'ici qui a été lancée dans les années 80 et a officiellement fermé ses portes en 2003, après des années de difficulté.

Ce retour s'inscrit dans l'air du temps, alors que les années 90 et la garde-robe d'inspiration plus streetwear et décontractée ont la cote. Mais, au-delà du doux sentiment de nostalgie qu'elle crée chez ses anciens clients, la marque pourra-t-elle vraiment revivre et, surtout, perdurer ?

Cherif Atallah est le nouveau propriétaire d'Au Coton.... (PHOTO FOURNIE PAR AU COTON) - image 3.0

Agrandir

Cherif Atallah est le nouveau propriétaire d'Au Coton.

PHOTO FOURNIE PAR AU COTON

Cherif Atallah, lui, y croit. « On aurait pu simplement ramener des modèles classiques vintage, mais notre message, c'est qu'on est là pour rester. On a fait nos devoirs et on revient avec une image contemporaine, même si on reste très fiers de notre héritage », explique celui qui révèle tout de même avoir le projet de relancer quelques modèles iconiques dans l'avenir.

Au Coton 2019

Ainsi, les logos ont été revisités - même si le logo original apparaît aussi sur certaines pièces - et les vêtements, au design très minimaliste, présentent « un style contemporain qui respecte le pur esprit d'Au Coton », avance M. Atallah.

Son espoir est de faire adopter la marque autant par ceux qui ont connu et porté les vêtements Au Coton que par la jeune génération. Dans cet esprit, le nouveau Au Coton misera énormément sur les réseaux sociaux et sur une présence très active en ligne.

« Notre modèle d'affaires est celui d'une entreprise en ligne qui peut se rapprocher d'une entité média. On a même un département média dans l'entreprise. On compte vraiment utiliser la plateforme virtuelle pour créer et faire grandir notre communauté », indique Cherif Atallah.

D'ailleurs, hier matin, l'entreprise a invité, sur sa page Facebook, les gens à partager des photos rétro des années 80 et 90 avec leur look Au Coton. De nombreux internautes avaient déjà répondu à l'appel quelques heures plus tard.

La boutique de la rue Amherst, pour sa part, deviendra en quelque sorte le porte-étendard de la marque et un repaire pour les « aficionados » d'Au Coton, où on pourra également venir ramasser ses commandes passées en ligne. Mais pas question d'ouvrir des centaines de boutiques, comme à la belle époque d'Au Coton.

Si toute l'équipe est établie au Québec et que les designs sont conçus ici, les vêtements, eux, sont fabriqués en Chine, dans un souci d'offrir le meilleur rapport qualité-prix. L'entreprise met de l'avant une politique sweatshop free et s'assure que ses partenaires ont les meilleures pratiques d'affaires, ajoute M. Atallah.

Consultez la page Facebook d'Au Coton : https://www.facebook.com/originalaucoton




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer