La Presse décortique une tendance mode qui fait un retour. Pourquoi maintenant ? De quoi s’agit-il ? Comment la porter ? Décryptage.

Maude Goyer
collaboration spéciale La Presse

La tendance

Typiquement porté pour faire du vélo, le cuissard fait un retour dans la garde-robe de tous les jours. La version classique est d’une couleur unie (souvent noir, avec un léger fini lustré), mais le short se décline dans toutes les couleurs. Les plus audacieux porteront le cuissard à motifs ou d’une couleur très vive, voire fluo.

Ses origines

Dès le tournant du XXe siècle, les amateurs de bicyclette enfilent des shorts de laine pour être libres de leurs mouvements lors de leurs déplacements. Ces shorts sont d’abord amples, puis de plus en plus étroits. De couleur noire, ils permettent de camoufler la saleté créée par la selle du vélo, faite de cuir et huilée.

C’est le cycliste Toni Maier qui, en 1976, lance le premier vrai cuissard de vélo : il allie la coupe du short ultramoulant à une nouvelle matière qui fait fureur chez les sportifs, le lycra. La marque Assos est née… et la mode du cuissard est lancée. D’abord adoptée par les cyclistes partout dans le monde, la tendance est récupérée par les fashionistas dans les années 80. « Dans la rue, le cuissard était alors porté au quotidien, de façon décontractée », souligne Isabelle Conan Cormier, styliste du Groupe Sensation Mode qui organise le Festival Mode & Design et XP_Montréal.

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE INSTAGRAM DE TRISTAN

Le cuissard porté de façon plus chic, chez Tristan

À la fin de cette décennie, le cuissard s’est taillé une place jusque chez les célébrités : Madonna, Sarah Jessica Parker, la princesse Diana, Demi Moore, Janet Jackson et Cyndi Lauper, entre autres, le portent fièrement.

Ça revient… vraiment ?

Selon Lolitta Dandoy, journaliste mode derrière le blogue fashioniseverywhere.com, le retour du cuissard a commencé l’été dernier. « La tendance cuissard est encore plus forte cette année, dit-elle. Sur les passerelles des collections printemps-été 2019, des designers comme Fendi, Cavalli, Jacquemus, Chanel l’ont présentée. » Mme Conan Cormier est du même avis : « Pas de doute, ça revient vraiment, lance-t-elle. On a vu le cuissard chez les Kardashian, puis chez les Jenner et les Hadid… Ça veut dire que c’est bel et bien installé ! »

Précisons que l’influence de Kim, Khloé et Kourtney Kardashian, de Kendall et Kylie Jenner et de Bella et Gigi Hadid est très importante dans le domaine de la mode. « Qu’on l’aime ou pas, Kim Kardashian mène le bal, précise Mme Dandoy. Elle est très suivie sur les réseaux sociaux et son influence en mode est très importante. »

Pourquoi maintenant ?

Tout comme pour le retour des couleurs fluos, le cuissard appartient à l’origine à la sphère des vêtements sport. « On revient vers les pièces confortables, explique Isabelle Conan Cormier, on n’a pas envie de se casser la tête. Et comme tout ce qui touche le sportswear est tendance en ce moment, c’est logique que le cuissard, qui en est une pièce-clé, revienne. »

PHOTO JOHNNY EGGITT, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

À la fin de cette décennie, le cuissard s’est taillé une place jusque chez les célébrités: Madonna, Sarah Jessica Parker, la princesse Diana (notre photo), Demi Moore, Janet Jackson et Cyndi Lauper, entre autres, le portent fièrement.

Lolitta Dandoy ajoute que dans la même mouvance, « les sneakers blancs, les pantalons de jogging portés dans tous les styles et les couleurs néon » ont la cote, particulièrement chez les 25 ans et moins.

On fait comment ?

« Il n’y a pas vraiment de règles, dit Claude Laframboise, expert mode et styliste. Le cuissard peut se porter avec une veste plus structurée ou une robe transparente, ou encore avec une robe très courte et légère, et on laisse le cuissard dépasser un peu. »

Façon chic ou plus sport, le cuissard est plutôt polyvalent, avance Mme Conan Cormier. « Il peut créer un look intéressant, au bureau, avec un blazer coupé boyfriend ou en soirée, avec une robe nuisette. » Lolitta Dandoy l’a vu porté « de façon ultrasexy avec un haut bandeau et une chemise voilée ».

Ses avantages ? Il est confortable, pas trop chaud et « il peut donner un peu de complexité à une tenue », croit Isabelle Conan Cormier.

On hésite ?

D’abord, on achète un modèle « de base » noir. On peut essayer de le porter façon sport, avec un long t-shirt surdimensionné et des baskets – ou avec un long pull déstructuré. Un conseil : on équilibre la silhouette. « C’est le fun de jouer avec les volumes : une pièce plus ample et une pièce plus ajustée », souligne Mme Conan Cormier.