Alors que les dermatologues nous répètent d’être prudents sous le soleil, le designer français Simon Porte Jacquemus ose ce qui pourrait être perçu comme une provocation en faisant défiler un mannequin torse nu — la peau bronzée et légèrement rougie par endroits — au cours d’un défilé printemps-été 2020 intitulé Le coup de soleil.

Isabelle Morin Isabelle Morin
La Presse

Avant de conclure au retour du bronzage en mode, voyons-y plutôt un lien avec les origines du créateur qui, né dans une famille d’agriculteurs, a passé son enfance pieds nus dans la campagne provençale.

Sur le tapis fuchsia déroulé la semaine dernière au cœur d’un champ de lavande, la plupart des mannequins du défilé Jacquemus arboraient des vêtements amples et des chapeaux à large bord.

De quoi ravir l’Association canadienne de dermatologie, qui conseille de porter un couvre-chef et des vêtements couvrant les bras et les jambes durant l’été, et qui nous rappelle d’utiliser un écran solaire à large spectre à FPS de 30 ou plus, de limiter l’exposition au soleil entre 11 h et 15 h et de rechercher l’ombre.