La Presse décortique une tendance mode qui fait un retour. Pourquoi maintenant ? De quoi s’agit-il ? Comment la porter ? Décryptage.

Maude Goyer
Collaboration spéciale

La tendance

La botte de cowboy, noire, brune ou blanche pour ceux qui aiment oser, est bel et bien de retour. Déjà amorcée l’automne passé, la tendance prend de l’ampleur : plusieurs designers, comme Fendi, Calvin Klein, Givenchy, Vuitton et Isabel Marant, l’ont mise en vedette dans leur collection printemps/été 2019. Sur les réseaux sociaux, les fashionistas, les célébrités et les influenceurs les portent courtes, munies de talons et avec beaucoup d’ornements.

Ses origines

« C’est un objet extrêmement puissant, qui évoque toute la culture western », explique Melissa Maya Falkenberg, animatrice, chroniqueuse et auteure. Pour cette spécialiste du western, la botte de cowboy est intimement liée au cowboy lui-même, ce héros « issu du peuple, travaillant, gentil avec tout le monde, hors-la-loi mais cool ». Elle rappelle que « l’ancêtre du cowboy, c’est le vaquero espagnol, noble et conquérant, qui portait des bottes hautes ».

Ainsi, porter des bottes de cowboy est un « statement » : on assume… ou on passe son tour ! Myriam Laroche, fondatrice de l’Eco Fashion Week, se souvient de la grande popularité des bottes de cowboy à la fin des années 80 et au début des années 90. « On les portait avec un palazzo et un bodysuit, se souvient-elle. J’avais du mal à mettre mon pied dedans, ce n’était pas très confortable ! »

Les bottes de cowboy ont leurs adeptes, souvent convaincus. Pour eux, elles ne se sont jamais démodées.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM DE ZARA

Un modèle de bottes offert par Zara

« C’est une mode de fond. Chaque décennie, les designers les ressortent ; les gens ne vont pas toujours les accepter », pense Louise Labrecque, styliste et auteure.

Jessica Simpson, Taylor Swift, Paris Hilton, Britney Spears, Lady Gaga et Katy Perry, entre autres, sont fans des bottes westerns. En 1961, Marilyn Monroe avait semé l’émoi en s’affichant avec des bottes de cowboy dans le film The Misfits (Les désaxés) : cela avait grandement contribué à lancer la tendance à l’époque.

Ça revient… vraiment ?

Des défilés aux magasins à grande surface en passant par les personnalités mode les plus influentes : les bottes de cowboy sont partout cette saison. Et cela risque de durer deux ou trois ans, selon les experts interrogés. « La tendance est à la botte de cowboy, mais pas au look cowboy intégral ! », souligne Louise Labrecque. Elle rappelle qu’il y a une différence entre la botte « de cowboy » et la botte dite « western ». C’est cette dernière, plus décorée, plus audacieuse et aux talons un peu plus arqués que la botte de cowboy classique, qui gagne en popularité ces temps-ci.

Pourquoi maintenant ?

La tenue de grands festivals de musique, comme Coachella et Osheaga, n’est pas étrangère au retour des bottes de cowboy, selon Mme Labrecque. « Le style bohémien est très tendance, particulièrement dans ces grands événements, dit-elle. On y voit beaucoup de robes à volants, d’imprimés à fleurs, bref, tout ce qui est gipsy y est à l’honneur. »

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM DE ZARA

La botte de cowboy, noire, brune ou blanche,
est bel et bien de retour.

On peut aussi penser que les bottes de cowboy, symbole identitaire fort de l’Amérique, reviennent en force parce que, justement, les temps sont troubles de l’autre côté de la frontière. « La culture western est basée sur des événements historiques, des événements qui sont arrivés pour vrai », indique Melissa Maya Falkenberg. Porter des bottes de cowboy, c’est donc un peu se rappeler l’histoire et le chemin parcouru.

On fait comment ?

Polyvalentes, les bottes de cowboy se combinent avec presque tout : jeans, leggings, short, robe… « Elle peut être super belle avec une jupe longue ou une jupe mi-mollet, souligne Myriam Laroche. Moi, personnellement, je la porterais sur un pantalon cigarette foncé avec une cami blanche, par exemple, sans ajouter d’accessoires. La botte de cowboy est un accessoire en soi, alors j’opterais pour un ensemble pas trop flamboyant. »

Plus large à la cheville, mais pointue au bout, la botte de cowboy peut sembler moins flatteuse… et pourtant. « L’œil s’y fait ! avoue Louise Labrecque en riant. Tu la vois avec une robe longue et tu te dis : “Ouache !” Et puis, tu te ravises : “Ah ben oui, ça se fait !” »

On hésite ?

On se tourne vers les nouveaux modèles, ceux en version écourtée façon bottillons ou mules, et on choisit une couleur sobre et neutre, plus classique.

Peut-on ressortir notre vieille paire remisée ? « Tout à fait ! s’exclame Mme Laroche. On peut investir 20-30 $ pour qu’un cordonnier nous les retape un peu. Ou alors, on va faire un tour dans les magasins de vêtements usagés et les friperies : il n’y a rien de mieux qu’une paire de bottes de cowboy qui a déjà un peu de vécu. »