Après la charge mentale, puis le sexisme bienveillant, la bédéiste française Emma poursuit sa mission d’éducation avec un nouvel ouvrage de vulgarisation, sur un sujet différent, mais non moins malmené : le trouble du déficit de l’attention.

Silvia Galipeau
Silvia Galipeau La Presse

On retrouve ici la plume, le ton, l’humour et la touche féministe et révolutionnaire de l’autrice, qui y relate, en textes et en images, le véritable parcours du combattant que vivent les parents d’« enfants atypiques » dans notre monde « normatif ».

En plus d’offrir un livre archi instructif, Emma déboulonne au passage plusieurs mythes tenaces : non, ce n’est pas la faute des parents, qui n’ont pas non plus « mal élevé » leurs enfants ; non, les enfants ne le font pas « exprès » ; oui, le traitement peut bel et bien changer des vies. Un livre bienveillant à lire pour mieux comprendre.

Seul bémol : un brin franco-français, avec plusieurs sigles impossibles. Le public québécois devrait néanmoins y trouver son compte. Parce qu’au-delà des institutions différentes d’un continent à l’autre, le vécu de la différence (et toutes les embûches qui y sont associées) demeure relativement (et malheureusement) universel.

Lucine et Enzo ou Le parcours d’un enfant atypique

Lucine et Enzo ou Le parcours d’un enfant atypique

Massot Éditions

61 pages