Olivia et Liam demeurent en tête de liste des prénoms les plus donnés aux bébés en 2020, révèle Retraite Québec, qui vient de publier son palmarès des prénoms.

Louise Leduc Louise Leduc
La Presse

Liam a été donné à 661 bébés et Olivia, à 543.

William, qui était en tête depuis plusieurs années, conserve sa deuxième position chez les garçons. Suivent Noah, Thomas et Léo.

Chez les fillettes, le prénom Olivia a été donné à 543 bébés en 2020, avec une bonne avance sur les petites Alice et Emma (ex æquo à 491), Charlie (488), Charlotte (449) et Florence (447).

Chez les filles, les prénoms qui finissent en « a » continuent d’avoir la cote (8 des 20 prénoms les plus populaires se terminent par cette lettre).

Les vieux prénoms comme Arthur, Henri, Albert ou Victor demeurent souvent plébiscités.

Quelques prénoms plus rares ? Chez les garçons, on retrouve notamment Rocky, Platon, Victor-Hugo et Mazda.

« Un coup de cœur » personnel

Laurence Charton, professeure à l’Institut national de la recherche scientifique et qui s’intéresse entre autres aux prénoms, observe que les parents, souvent natifs de l’étranger, privilégient des prénoms qui conviennent aussi bien à un milieu francophone qu’anglophone.

Le choix des parents reflète aussi souvent « une histoire personnelle importante, un coup de cœur pour un auteur, un chanteur ou une actrice. Le prénom peut aussi refléter la manière dont on imagine son enfant ».

Quelques nouveaux parents ont par exemple opté en 2020 pour des déclinaisons de la rappeuse Sarahmée. On retrouve cette année des Sarahmay, Saran-May, Sarahme et une Sara-Mai. On trouve aussi un Shawn-Édouard (un ex-participant à Loft Story).

Pixel, Zoey…

Pour ses recherches, Mme Charton a mené plusieurs entretiens avec des parents. Ils sont nombreux, note-t-elle, à chercher un prénom qui ne soit pas trop commun (Pixel, cette année), avec des graphies souvent surprenantes. On recense par exemple cette année 73 Zoey, de même que des Maxance, Mattyas et M-Rick (pour Émeric, manifestement).

Mme Charton a aussi entendu des parents lui dire qu’ils voulaient « un prénom francophone, mais qui ne fait pas trop ‟français de France” ou trop ‟Plateau Mont-Royal”. »

Dans les forums de discussion, fait encore remarquer Mme Charton, on ressent aussi « une persistance des rapports de genre. Pour les filles, il y a cette idée qu’il faut lui donner un prénom doux, mais qui ne fait pas prétentieux, ce dont on ne s’inquiète pas pour les garçons. Pour les garçons, les parents disent être soucieux de trouver un prénom ‟viril” ».

Enfin, pour un Québec que l’on présume peu porté sur la monarchie, bon nombre de prénoms rappellent la famille britannique. Outre William qui arrive premier, on retrouve le nom de sa fille Charlotte au cinquième rang des fillettes. Mais surtout, on compte 184 Elizabeth et 90 Elisabeth.

Retraite Québec gère l’Allocation famille (auparavant le Soutien aux enfants). C’est à partir de ces données que la liste de prénoms est établie chaque année.

Les prénoms les plus populaires en 2020

Filles

Olivia

Alice

Emma

Charlie

Charlotte

Quelques prénoms qui sortent de l’ordinaire

Ruby-Anne

Scarlette Jayla

Sophya-Rose

Therese-Neige

Wisdom Reine-Esther

Garçons

Liam

William

Noah

Thomas

Leo

Quelques prénoms qui sortent de l’ordinaire

Lancelot

Madden

Loann

Yaqob

Zin Eddine

> Consultez la liste complète