Vivre en ville n’implique pas de vivre sans contact avec les animaux sauvages : les médias ont parlé abondamment ces derniers mois de la présence de coyotes à Montréal, qui s’ajoutent aux ratons laveurs, mouffettes et renards roux ayant élu domicile au pays du bitume.

Violaine Ballivy Violaine Ballivy
La Presse

Pour que la cohabitation reste la plus harmonieuse possible, le Zoo Ecomuseum organise le 4 août prochain une journée de sensibilisation à la faune urbaine durant laquelle le public pourra découvrir comment côtoyer ces animaux de façon sécuritaire. On apprendra d’une part comment les identifier, pourquoi il est si important de ne pas les nourrir et comment les tenir loin de la maison.

Seul zoo de Montréal, l’Ecomuseum se spécialise dans la faune québécoise et recueille des animaux orphelins ou blessés ne pouvant pas être réintroduits dans la nature.