Source ID:; App Source:

É-U: 5e congrès annuel des «blogues à pattes»

Le succès des «blogues à pattes» sur les animaux de compagnie est tel  aux... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)

Agrandir

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Agence France-Presse
TYSONS CORNER

Le succès des «blogues à pattes» sur les animaux de compagnie est tel aux États-Unis que leurs auteurs tiennent leur 5e conférence annuelle de jeudi à samedi en Virginie et que certains songent à lâcher leur travail pour un secteur devenu très lucratif.

Quand Dexter, un cocker anglais, s'est déchiré un ligament d'une patte arrière il y a quelques semaines, son maître a demandé des conseils sur son blogue.

«Le vétérinaire m'a dit que le chien avait besoin d'être opéré, et j'ai pensé ''il doit y avoir une autre solution''», raconte Carol Bryant, auteur d'un magazine en ligne pour chiens «A Fidose of Reality».

Les lecteurs de son blogue ont répondu à Bryant que Dexter n'avait pas forcément besoin de passer sous le scalpel et pouvait suivre une thérapie au laser ou porter un appareil orthopédique six mois.

Presque guéri, Dexter a accompagné son maître depuis la Pennsylvanie à la conférence des «blogues à pattes» (BlogPaws) près de Washington, qui réunit cette année quelque 500 participants.

Le réseau BlogPaws compte quelque 2200 membres --principalement des femmes qui écrivent en majorité sur leur chien-- et pourrait en compter 3000 d'ici la fin de l'année, selon une de ses fondatrices Yvonne DiVita, qui écrit sur son chat et ses trois chiens depuis le Colorado dans un blogue nommé «Griffures et reniflements» (Scratchings and Sniffings).

Dans un pays où 62% des foyers comptent au moins un animal de compagnie et où leurs maîtres ont dépensé pour eux l'an dernier 53,33 milliards de dollars, les blogueurs sont pris très au sérieux par les entreprises du secteur.

Dans le hall d'exposition de la conférence, des poids lourds de l'agroalimentaire comme Nestlé rivalisent avec des start-ups comme Spoiled Pup, un couturier canin new-yorkais, pour attirer leur attention.

«Les lecteurs des blogues pour animaux de compagnie sont très fidèles», explique Bridget Evans, venu de San Diego, en Californie, qui représente VetIQ, nouveau venu dans la santé des animaux de compagnie.

Selon Mme DiVita, certains blogueurs ont même pu abandonner leur travail pour se lancer dans la publicité en ligne, avec des salaires annuels «qui dépassent les six chiffres».




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Pitou à l'hôtel avec vous

    Animaux

    Pitou à l'hôtel avec vous

    Si, par le passé, vous ne pouviez envisager une seconde que pitou puisse dormir avec vous dans votre chambre d'hôtel, sachez qu'il est désormais... »

  • Choisir un nom pour pitou

    Animaux

    Choisir un nom pour pitou

    Un prénom, c'est pour la vie, que ce soit pour le meilleur ou pour le pire. Au Québec en 2012, Emma a volé la vedette à Léa en tête de liste des... »

Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer