Un vent différent souffle sur le cinquième Gala Dynastie, qui a pour mission « d’honorer l’excellence Black » dans plusieurs sphères de la société. En ces temps de « changement profonds », précise le site de l’organisation, elle a choisi de braquer les projecteurs sur des gens qui militent « pour les droits et libertés et l’empowerment » des communautés noires.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Ainsi, à la lumière de l’année 2020, marquée par un grand mouvement de manifestations raciales depuis la mort de George Floyd, tué par la police, à Minneapolis, en mai dernier, l’évènement va honorer des personnalités, initiatives ou organismes dits « engagés ». Les catégories vont en effet de l’activiste au podcast de l’année.

Des dizaines de nominations dans 11 catégories, signalons entre autres Will Prosper (qui a lutté contre la COVID-19 dans un des arrondissements les plus touchés au Canada), Marie-Livia Beaugé (fondatrice de la Clinique juridique de Montréal-Nord et de l’application contre le profilage racial), Backxwash (déjà récipiendaire du Prix Polaris pour son album God Has Nothing to do With This…) et la Consultation sur le racisme systémique.

La longue liste compte autant une librairie (Librairie Racines) que des productions web (La Tablée des femmes, Le Keke Show, etc.) et des personnalités médias (dont Fabrice Vil et Nantali Indongo). Notre collègue de La Presse, Marissa Groguhé, se trouve nommée auprès de Martine Saint-Victor, Walter Innocent Jr., Émilie Nicolas et Anne-Lovely Étienne dans la catégorie médias écrits.

Le Gala Dynastie, pandémie oblige, se tiendra sous forme virtuelle le 6 mars à compter de 18 h, en direct de la Place des Arts. Il sera diffusé sur l’Espace Yoop. Le Gala Dynastie est présenté dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs.