Le prix ÉquiLibre, récompensant des initiatives québécoises qui représentent une image saine et diversifiée du corps, a été remis cette année de façon virtuelle, lors d’un gala animé par l’humoriste et porte-parole de l’organisme Marie-Soleil Dion, en direct de sa chambre (bonjour 2020 !).

Valérie Simard Valérie Simard
La Presse

La série L’art de vieillir, de la photographe Arianne Clément, a été élue grande gagnante de cette 10e édition par les 3000 membres du public qui ont participé au vote, tenu en juin dernier. Questionnant la relation qu’entretient la société avec la beauté et la jeunesse, Arianne Clément montre, avec des modèles âgés de 70 à 102 ans, que la beauté n’est pas que plastique.

C’est aussi une manière d’être, une attitude, qui se cultive et s’entretient. La mention Choix des jeunes (vote des moins de 18 ans) a été décernée au long métrage Jeune Juliette, de la réalisatrice Anne Émond. L’initiative The Womanhood Project, de Cassandra Cacheiro et Sara Hini, a pour sa part reçu le prix Coup de cœur du jury, lequel était composé d’adolescents et de représentants de l’industrie de l’image. Cinq projets figuraient parmi les finalistes.

> Consultez le site d’Arianne Clément

> Consultez le site de The Womanhood Project