Rallye auto, vélo-Legault ou Fanfreluche 2.0, les bonnes idées ne manquent pas pour agrémenter les journées, aussi confinées soient-elles. Huit bons coups pour vous inspirer.

Silvia Galipeau Silvia Galipeau
La Presse

  • Apéro réglo : Tout en respectant religieusement les consignes en matière de distanciation sociale, Fannie Dionne (au centre) a adopté l’« apéro de balcon » avec ses voisines, qui sont nulle autre que sa mère (Carole Fortin, à droite) et sa meilleure amie (Karine B. Leclerc, à gauche). C’est un rendez-vous ! 

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    Apéro réglo : Tout en respectant religieusement les consignes en matière de distanciation sociale, Fannie Dionne (au centre) a adopté l’« apéro de balcon » avec ses voisines, qui sont nulle autre que sa mère (Carole Fortin, à droite) et sa meilleure amie (Karine B. Leclerc, à gauche). C’est un rendez-vous ! 

  • Vélo-Legault : Dans de nombreux foyers, le point de presse quotidien de François Legault est devenu un rendez-vous. Nicole Hémond a décidé de joindre l’utile à l’agréable et profite de ce moment pour se remettre en forme avec ce qu’elle a judicieusement baptisé ses « moments de vélo-Legault ». Résultat ? « J’en suis rendue à 30 minutes consécutives. J’espère en arriver à pédaler pendant toute l’heure ! », dit la dame, qui aura bientôt 70 ans.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    Vélo-Legault : Dans de nombreux foyers, le point de presse quotidien de François Legault est devenu un rendez-vous. Nicole Hémond a décidé de joindre l’utile à l’agréable et profite de ce moment pour se remettre en forme avec ce qu’elle a judicieusement baptisé ses « moments de vélo-Legault ». Résultat ? « J’en suis rendue à 30 minutes consécutives. J’espère en arriver à pédaler pendant toute l’heure ! », dit la dame, qui aura bientôt 70 ans.

  • Comme à la télé : Chez les Ouimet-Hébert, les ados sont responsables des soupers, à la manière de l’émission Un souper presque parfait. Menu trois services, noms rigolos et bien entendu vote des juges, tout y est, et c’est parfait ! Ce soir-ci, Mathis Hébert est aux chaudrons.

    PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE OUIMET-HÉBERT

    Comme à la télé : Chez les Ouimet-Hébert, les ados sont responsables des soupers, à la manière de l’émission Un souper presque parfait. Menu trois services, noms rigolos et bien entendu vote des juges, tout y est, et c’est parfait ! Ce soir-ci, Mathis Hébert est aux chaudrons.

  • Récits de vies : Pour occuper ses parents (Hermance et Florian), confinés, bien évidemment, Hélène Bergevin leur envoie chaque jour par courriel une question : racontez-moi votre enfance, votre première rencontre, votre vie ! Question à laquelle ils répondent ensuite par écrit. Elle ne le cache pas : elle en apprend beaucoup et plusieurs textes lui ont même fait verser quelques larmes…

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    Récits de vies : Pour occuper ses parents (Hermance et Florian), confinés, bien évidemment, Hélène Bergevin leur envoie chaque jour par courriel une question : racontez-moi votre enfance, votre première rencontre, votre vie ! Question à laquelle ils répondent ensuite par écrit. Elle ne le cache pas : elle en apprend beaucoup et plusieurs textes lui ont même fait verser quelques larmes…

  • Fanfreluche 2.0 : Pour donner un coup de main à sa fille, et garder contact avec ses trois petites-filles, Anne Prescott lit des histoires ou anime des activités de bricolage, en ligne. « Je fais ma Fanfreluche ! », rit la grand-maman, en confinement.

    PHOTO FOURNIE PAR ANNE PRESCOTT

    Fanfreluche 2.0 : Pour donner un coup de main à sa fille, et garder contact avec ses trois petites-filles, Anne Prescott lit des histoires ou anime des activités de bricolage, en ligne. « Je fais ma Fanfreluche ! », rit la grand-maman, en confinement.

  • Courrier du cœur : Élise Lapointe, 9 ans, a la chance d’habiter à quelques maisons de sa meilleure amie. Elle ne peut plus la voir ? Qu’à cela ne tienne, elle peut encore lui écrire. Ce qu’elle fait sans se faire prier. « Le soir, nous allons déposer la lettre dans la boîte aux lettres de son amie et elles ont toutes les deux une surprise le lendemain matin ! », glisse sa mère, Marianne Bélanger, qui se félicite ici de joindre le pédagogique à l’agréable.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    Courrier du cœur : Élise Lapointe, 9 ans, a la chance d’habiter à quelques maisons de sa meilleure amie. Elle ne peut plus la voir ? Qu’à cela ne tienne, elle peut encore lui écrire. Ce qu’elle fait sans se faire prier. « Le soir, nous allons déposer la lettre dans la boîte aux lettres de son amie et elles ont toutes les deux une surprise le lendemain matin ! », glisse sa mère, Marianne Bélanger, qui se félicite ici de joindre le pédagogique à l’agréable.

  • 5 à 7 « pimpé » : Dans la famille de Jocelyne Verrette (en bas à gauche), on fait désormais des 5 à 7 virtuels avec WhatsApp. Mais pas que pour se parler. En plus de se donner des nouvelles et de s’échanger les dernières blagues du jour, la famille a joué à ABC-trouver (pour impliquer les enfants) et se promet même de tenter sous peu le karaoké ! 

    PHOTO FOURNIE PAR JOCELYNE VERRETTE

    5 à 7 « pimpé » : Dans la famille de Jocelyne Verrette (en bas à gauche), on fait désormais des 5 à 7 virtuels avec WhatsApp. Mais pas que pour se parler. En plus de se donner des nouvelles et de s’échanger les dernières blagues du jour, la famille a joué à ABC-trouver (pour impliquer les enfants) et se promet même de tenter sous peu le karaoké ! 

1/7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •