Savoir communiquer est une chose, mais bien le faire est une autre paire de manches. S’inspirant des dialogues avortés dans son cabinet ou puisés dans la vie quotidienne, le psychologue Yves St-Arnaud s’est intéressé aux façons d’aiguiser nos échanges et de les rendre plus harmonieux.

Isabelle Morin
Isabelle Morin La Presse

En 2004, il a lancé un guide de la communication qu’il nous propose, 16 ans plus tard, dans une version bonifiée d’images et de situations plus actuelles.

La métaphore de la conduite automobile est notamment utilisée pour illustrer les propos. Ainsi, on apprend à bien « conduire » nos échanges en décortiquant la « mécanique » de la communication.

On verra, par exemple, à utiliser son « radar affectif » ou son « alternateur » lors d’une conversation, à activer et mieux respecter les « feux de circulation », ou encore, à « mettre les freins » au moment opportun.

Cela, évidemment, pour éviter les « sorties de route », autrement dit, les dialogues infructueux. Ces analogies, semées tout au long du « parcours », seront éloquentes pour certains, mais en agaceront probablement d’autres.

Elles ont toutefois le mérite d’être efficaces.

Petit code de la communication, par Yves St-Arnaud, Les Éditions de l’Homme, 2020, 120 pages