Nouveau visage pour Le Trente, numéro anniversaire pour Liberté… Tour d’horizon de quatre publications québécoises qui valent le détour.

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Liberté

La revue souligne ses 60 ans d’existence cette année avec un numéro anniversaire qui revient sur les grandes idées des dernières décennies. La revue a prix un sérieux coup de jeune en juin 2018 en nommant à sa tête deux jeunes femmes qui incarnent la relève dans le monde des idées au Québec : Rosalie Lavoie (éditrice) et Aurélie Lanctôt (rédactrice en chef) insufflent un nouvel élan à la publication qui avait une image un peu poussiéreuse, disons-le.

La pièce de résistance de ce numéro spécial est l’entrevue d’Aurélie Lanctôt avec Valérie Lefebvre Faucher, autrice de l’essai Procès verbal paru cette année aux éditions Écosociété. Lefebvre Faucher était éditrice au sein de cette petite maison d’édition lorsque deux multinationales l’ont poursuivie pour diffamation pour la somme de 11 millions dollars à la suite de la publication du livre Noir Canada. Son essai, une réflexion sur la liberté d’expression et le rôle de la littérature dans le débat public, colle tout à fait à la mission de la revue Liberté et on comprend parfaitement que le tandem Lavoie-Lanctôt ait voulu offrir une vitrine aux propos importants de cette autrice. Son essai en forme de procès pose des questions essentielles sur la liberté de penser. À lire.

Beside

PHOTO LA PRESSE

Couverture du magazine Beside

Fondé en 2016 par des fabricants de canots et de kayaks de l’Abitibi, le magazine Beside fait un peu figure d’ovni dans le paysage médiatique québécois. Publié deux fois par année, ce magazine bilingue sans publicité – le fondateur privilégie des contenus commandités – est axé sur le plein air, le lien avec la nature, le développement durable. On n’est pas dans les meilleurs endroits pour faire de l’escalade ou encore le top 10 des tentes de camping. C’est plutôt une philosophie et un mode de vie que proposent les créateurs du magazine, qui produisent aussi un festival, des guides et des balados. Chaque numéro est construit autour d’un grand thème et le plus récent numéro est consacré aux changements climatiques. Parmi les textes qui valent le détour, une entrevue avec le scientifique Yoshua Bengio, spécialiste de l’intelligence artificielle, qui parle de son intérêt pour l’environnement, un reportage sur les seal sitters, un entretien avec un militant colombien pour les droits de la personne, un reportage sur une petite communauté de Yellowknife qui n’a même pas l’eau courante. On sort certainement des sentiers battus dans cette publication à la très belle facture.

LSTW

PHOTO LA PRESSE

Couverture du magazine LSTW

Nous avions interviewé Florence Gagnon quelques mois après le lancement de Lez Spread the Word (LSTW), en novembre 2016. Son magazine, qui s’adresse d’abord à la communauté lesbienne, poursuit sur sa belle lancée avec ce quatrième numéro dont la couverture est consacrée à Jacqueline Toboni, un des nouveaux visages de la série The L Word : Generation Q. La série de Showtime a repris l’affiche 10 ans après sa fin un peu abrupte, en 2009. La conversation a changé au sein de la communauté LGBTQ et la nouvelle mouture de The L Word, dans laquelle se trouvent d’anciens et nouveaux personnages, voulait refléter cette nouvelle réalité. Les créateurs de la série souhaitaient également corriger certaines « erreurs » du passé, comme une certaine transphobie, raconte Toboni dans l’entrevue. Ce quatrième numéro de LSTW propose aussi une rencontre avec l’auteure-compositrice-interprète King Princess qui assurera la première partie de la tournée de Harry Styles en 2020. Comme toujours, une place de choix est faite aux photos dans ce magazine bilingue qui est vraiment unique.

Le Trente

PHOTO LA PRESSE

Couverture du magazine Le Trente

Magazine de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, Le Trente a eu plusieurs vies depuis sa création par la journaliste Paule Beaugrand-Champagne en 1976. Porté à bout de bras par des journalistes bénévoles, Le Trente paraissait 10 fois l’an dans ses bonnes années. La FPJQ a finalement décidé de confier sa production à Atelier 10 (Nouveau Projet) qui se spécialise aussi dans la production de contenus sur mesure. Après un numéro spécial 50e anniversaire de la FPJQ très réussi, voici donc le premier numéro de cette nouvelle formule. On y trouve une section actualités, des dossiers étoffés où on n’a pas peur de faire long (le texte sur la couverture médiatique de la question autochtone vaut le détour) et des chroniques signées par Émilie Dubreuil et Hugo Meunier. Le contenu est fort intéressant, mais comment créer une habitude avec un seul numéro par année ? Dans son billet, le nouveau rédacteur en chef, Nicolas Langelier, souhaite voir la fréquence du magazine augmenter. Il espère aussi que le nouveau Trente intéressera les lecteurs qui ne sont pas journalistes. On le souhaite aussi. Les lieux de discussion et d’échanges sur la pratique du métier, à l’abri des débordements émotifs des réseaux sociaux, sont rares. Or, ils sont importants. 

Rectificatif
Dans notre texte « Vitrine sur quatre magazines à (re)découvrir » publié dimanche dernier, nous aurions dû préciser qu’Atelier 10 n’est plus impliqué dans la production du magazine Beside, aujourd’hui dirigé par une équipe majoritairement féminine. Nos excuses.