Selon Jean-Pier Gravel, les plus beaux cadeaux sont rarement matériels. L’animateur télé, qui a consacré les cinq dernières années à semer le bonheur avec son émission Le Missionnaire, vient de lancer le Département des moments. Sa nouvelle entreprise a pour mission de créer des expériences inoubliables à offrir en cadeau.

Samuel Larochelle Samuel Larochelle
Collaboration spéciale

Depuis juin dernier, il façonne des moments qui peuvent être offerts afin de souligner des anniversaires (naissance, sobriété, mariage), une demande en mariage, des retrouvailles, une fin de vie ou simplement pour mettre un peu de lumière dans la vie d’une personne qui traverse une période plus sombre.

Guylain Dupuis a fait appel à lui pour souligner son 20e anniversaire de mariage. « Je voulais un moment simple avec du monde sur la Grande-Grave au parc Forillon, en Gaspésie, explique-t-il. Jean-Pier a proposé de préparer 20 bouteilles avec des messages écrits par nos proches, en se chargeant de tous les contacter. Il a aussi fait le montage de la table, de la déco et de l’éclairage. Je suis arrivé et tout était prêt. » Quand on lui demande si ses attentes ont été comblées, sa réponse est sans équivoque. « Ça va rester l’une des plus belles journées de ma vie ! »

M. Gravel a également mis en place un volet organisationnel. Il imagine des campagnes pour remercier la clientèle ou la main-d’œuvre, des activités de consolidation d’équipe, des façons originales de souligner des départs à la retraite ou des années de service.

Ma proposition surprend les gens, mais c’est dans l’air du temps. Les études démontrent que les cadeaux matériels sont en forte chute, car après avoir vu un objet une fois, l’attachement diminue très vite, contrairement aux expériences qui vont toujours nous habiter.

Jean-Pier Gravel

« Les entreprises se disent que tant qu’à dépenser pour refaire les mêmes activités, pourquoi ne pas essayer cette entreprise un peu folle ? », continue-t-il.

C’est le cas de La Capitale, qui fêtait récemment 28 personnes qui partaient à la retraite. « On était dus pour renouveler notre formule, on cherchait quelque chose de personnalisé, et dès mon premier contact téléphonique avec Jean-Pier, je lui ai fait confiance », se souvient Marie-Claude Parent, directrice du développement organisationnel de l’entreprise.

Rapidement, l’entrepreneur a trouvé des complices pour mieux connaître chacun des 28 jubilaires et leur préparer un moment personnalisé durant la soirée de reconnaissance. Ainsi, un fan du chanteur Bobby Bazini a reçu une vidéo dans laquelle le chanteur lui souhaitait bonne retraite. Des amoureux du Mexique ont vu des mariachis surgir dans la salle pour jouer de la musique traditionnelle. Une étoile a été achetée pour une passionnée d’astronomie. « Même si on célébrait 28 personnes en même temps, chaque personne s’est sentie interpellée personnellement par un moment magique », dit Mme Parent. 

Créer des petits moments aussi

En entreprises ou chez les particuliers, les expériences n’ont pas besoin d’être gigantesques pour plaire.

PHOTO FOURNIE PAR JEAN-PIER GRAVEL

Guylain Dupuis avec les siens pour souligner son 20e anniversaire de mariage, en Gaspésie.

On est là pour s’adapter. Au lieu d’inscrire des tarifs sur mon site, je discute avec les gens de leurs idées et je leur demande leur budget avant de faire mes propositions. Si le montant est petit, peut-être que je peux leur offrir une heure de remue-méninges au téléphone pour leur faire gagner du temps. Pour le reste, il n’y a pas de limites.

Jean-Pier Gravel

Créatif, romantique et attentionné de nature, il affirme que le plaisir de fabriquer des moments fait partie de son ADN. L’été dernier, il a surpris une amie en organisant un voyage de trois jours sans lui révéler la destination (New York). Il a seulement précisé qu’elle avait besoin de son passeport. « Elle m’a dit à la frontière que le douanier allait me demander où on allait et gâcher la surprise, mais j’avais préparé une note manuscrite sur le passeport pour lui faire comprendre que c’était une surprise. Rien de ça ne menait à un moment important comme une demande en mariage, mais ce genre de choses fait vraiment battre mon cœur. »

Il est aussi d’avis qu’on ne devrait pas attendre les grandes occasions pour être imaginatif. « Il va falloir qu’on m’explique pourquoi un 39e anniversaire a moins d’importance qu’un 40e. On le sait que la vie est fragile, alors créons nos occasions spéciales. Le petit lundi soir n’a pas besoin d’être encerclé en rouge dans le calendrier pour que ça vaille la peine de faire quelque chose. »

Jean-Pier Gravel a des ambitions beaucoup plus grandes pour son entreprise. À moyen terme, il veut trouver un ambassadeur dans toutes les régions du Québec. « C’est une des meilleures jobs au monde. Mes collaborateurs vont gagner leur vie en imaginant des moments de bonheur. » À long terme, il veut ouvrir des bureaux à l’étranger. « Il n’y a pas un sourcil qui fronce dans mon visage quand je dis ça. Je sais où je m’en vais. » Il développe également un concept télé, un livre jeunesse et un spectacle.

Consultez le site de Jean-Pier Gravel