(Montréal) Ce sont les personnes âgées de plus de 65 ans qui ont affiché la plus forte croissance en matière de consommation de cannabis, révèlent de récentes données de Statistique Canada mercredi.

Stéphanie Marin
La Presse canadienne

Celles-ci proviennent de l’Enquête nationale sur le cannabis (ENC). Elles continuent de révéler des différences générationnelles depuis la légalisation du cannabis en octobre 2018, souligne l’organisme fédéral de statistiques.

Les 65 ans et plus ont toutefois moins tendance à consommer du cannabis que les personnes des autres groupes d’âge : ils sont 7 % par rapport à 10 % pour les personnes de 45 à 64 ans, à 25 % pour les 25 à 44 ans et à 26 % pour les 15 à 24 ans. Les jeunes demeurent ceux qui consomment le plus.

Cependant, la consommation de cannabis chez les personnes âgées de plus de 65 ans a enregistré une progression bien plus rapide que chez les autres. En 2012, par exemple, moins de 1 % des personnes âgées (environ 40 000) avaient déclaré consommer, ce qui représente un fort contraste avec les estimations de 2019 indiquant que plus de 400 000 personnes de ce groupe d’âge en avaient fumé, inhalé ou ingéré au cours des trois mois précédents, rapporte Statistique Canada.

Cela a aussi contribué à accroître l’âge moyen des consommateurs de cannabis : il est passé de 29,4 ans en 2004 à 38,1 ans en 2019.

Et les plus âgés qui se servent du cannabis sont plus portés à l’acheter exclusivement d’une source légale, et pour des raisons médicales. Ils sont d’ailleurs moins susceptibles de consommer du cannabis tous les jours ou presque tous les jours.