Pour le commun des mortels, les salons Comiccon se résument aux populaires mascarades où des gens s’amusent, pour le meilleur et pour le pire, à revêtir les habits de personnages fictifs populaires. Mais le Comiccon de Montréal, qui se déroule tout le week-end au Palais des congrès, offre bien davantage, notamment l’espace jeux, qui double de superficie chaque année depuis trois ans. Portrait d’une tendance.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

« L’an dernier, on a vu passer plus de 11 500 personnes en trois jours dans notre salle consacrée aux jeux, confirme Florian Saugues, de l’organisme Combo Con, responsable de l’espace jeux du Comiccon de Montréal. Je ne peux pas garantir que l’affluence va encore doubler cette année, mais on espère plus d’achalandage cette année encore. »

Le succès de l’espace jeux s’explique entre autres par la présence d’une vaste bibliothèque de jeux accessibles à tous, avec une équipe d’animateurs présents pour expliquer aux visiteurs comment jouer, un peu comme dans des bars ludiques. On prévoit aussi des conférences avec des spécialistes du jeu — le Montréalais Thibaud de la Touanne, ancien producteur chez Ubisoft, viendra notamment avec son équipe du Triton Noir pour présenter le très attendu jeu de plateau inspiré de l’univers d’Assassin’s Creed.

PHOTO FOURNIE PAR LE COMICCON DE MONTRÉAL

Zone de jeux Sony

Donjons et Dragons

Mais l’événement qui risque d’attirer son lot de joueurs est la partie épique exclusive disputée dans le cadre de la Ligue des aventuriers de Donjons et Dragons. 

Bon, il vaudrait mieux ici expliquer de quoi il s’agit et en quoi c’est si particulier pour la communauté de gamers du Québec. Contrairement au jeu classique, qui se joue généralement avec le même groupe d’amis, la Ligue des aventuriers permet de jouer son personnage chaque fois avec de nouveaux joueurs, selon ses disponibilités. L’univers du jeu, qui évolue dans des saisons de plus ou moins un an, est commun à tous les joueurs de la Ligue, ce qui permet à tout un chacun de se greffer à tout moment à l’une des multiples aventures écrites par l’équipe d’auteurs de Wizards of the Coast, propriétaires de Donjons et Dragons.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Figurines du jeu de rôles Donjons et Dragons

Toutefois, on fait aussi appel à des scénaristes locaux pour créer des aventures exclusives dans le cadre d’événements spéciaux — comme c’est le cas au Comiccon de Montréal. Philippe Mongeau, coordonnateur de la ligue D & D Montréal, est l’un d’eux : « Wizards of the Coast veut présenter du contenu exclusif et local, explique-t-il. Ils embauchent donc des scénaristes et des auteurs pour organiser des scénarios uniques, ce qui donne une raison aux joueurs d’aller participer à ce genre d’événements. »

Florian Saugues soutient d’ailleurs que les scénarios proposés au Comiccon de Montréal seront à la hauteur : « Il y a quelque chose dans l’air au Québec », affirme-t-il.

« La quantité de scénarios écrits par des créateurs de jeux locaux est hallucinante, le rapport population-créateur est vraiment impressionnant au Québec. »

On s'attend donc à voir de nombreux joueurs se déplacer au Comiccon pour cette raison, d'autant plus qu'il y aura aussi une Epic Game exclusive, une partie aux proportions épiques.

« Ça se joue en simultané à plus de 100 joueurs, explique Philippe Mongeau. Les joueurs se retrouvent tous dans le même environnement, une taverne ou un champ de bataille, par exemple, et sont parfois en compétition ou d’autres fois en collaboration avec leurs collègues qui jouent aux autres tables. C’est comme un gros jeu vidéo multijoueur, à la différence que ça se joue en direct, en vrai. »

D’ailleurs, c’est l’un des aspects novateurs de la Ligue des aventuriers, lancée il y a près de six ans et qui présentera des scénarios régionaux au Comiccon de Montréal pour la troisième année. « Les gens partagent leurs expériences entre eux, tu peux donc les vivre à travers les rencontres que tu fais avec les autres joueurs, soutient Philippe Mongeau. Le fait de pouvoir jouer avec plein de joueurs différents nous permet de rencontrer une foule de gens avec qui on partage cette passion. La ligue va rendre le jeu plus populaire, c’est certain, et ça vient détruire les préjugés qui entourent encore parfois D & D. Tu t’aperçois que tu n’es pas seul à jouer et qu’il y a plein de gens avec des profils différents qui sont là pour partager quelques heures de bon temps dans un monde alternatif. »

Comiccon de Montréal, du 5 au 7 juillet, Palais des congrès.

Le Comiccon de Montréal

Autographes et conférences

PHOTO FOURNIE PAR LE COMICCON DE MONTRÉAL

Elijah Wood

Une imposante délégation de vedettes du petit et du grand écran sera au Comiccon cette année, menée entre autres par Elijah Wood, interprète de Frodon dans Le seigneur des anneaux, ainsi que quelques-uns des principaux membres de la distribution des séries Umbrella Academy et The 100. Le héros local Georges St-Pierre sera aussi sur place pour rencontrer ses fans, lesquels pourront lui demander s’il est lui-même amateur de comics ou de jeux de rôles…

Musique

PHOTO TIRÉE DU SITE TEEN TITANS GO WIKI !

Les héros de la série animée Teen Titans Go !

Montréal innove et présente encore une fois cette année une programmation musicale très originale, chose qu’on ne voit pas dans les autres salons du genre, selon le directeur de la programmation, Cliff Caporale. L’Orchestre à vent de musiques de films présentera des concerts avec des pièces de films de Marvel, des jeux vidéo Zelda et des films de James Bond. Aussi, le groupe B.E.R., rendu célèbre un peu malgré lui par ses chansons de la série animée Teen Titans Go !, sera aussi sur scène, en chair et en os.

Jeux vidéo

PHOTO FOURNIE PAR LE COMICCON DE MONTRÉAL

La zone de jeux Indie au Comiccon

Tous les principaux studios montréalais seront présents dans l’imposante zone destinée aux jeux vidéo, située à l’entrée du Comiccon. Mais on a aussi fait de la place à une trentaine de sociétés de jeux indépendantes qui seront regroupées autour de la Tour Loto-Québec, dotée d’écrans vidéo sur lesquels les gens pourront essayer les jeux des créateurs d’ici. Il y aura aussi des diffusions en continu sur Twitch, notamment avec des joueurs et des youtubeurs connus qui essaieront les jeux sur place.

Zone familiale

PHOTO NINON PEDNAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Une famille au Comiccon de Montréal il y a quelques années.

Une grande salle du cinquième étage du Palais des congrès sera réservée aux familles, de plus en plus nombreuses au Comiccon. Maquillages, salle de jeux d’arcade rétros à 25 cents la partie, salle de jeux laser et batailles de fusils Nerf seront au programme pour divertir les jeunes. Mais aussi les moins jeunes, qui auront également accès en soirée à la salle de fusils Nerf, à la suite de plaintes en ce sens faites à l’organisation. On dit que le directeur de la programmation, Cliff Caporale, se serait lui-même plaint en haut lieu…

Consultez le site du Comiccon de Montréal