Certaines personnes naissent vraiment sous une mauvaise étoile. Les enfants abusés physiquement ont 45 % plus de chance d'être frappés par les maladies cardiovasculaires à l'âge adulte, révèle une étude de l'Université de Toronto.

AGENCE SCIENCE PRESSE

Les probabilités restent inchangées même si les candidats ne fument pas, sont actifs physiquement et gardent un poids santé, soulignent les chercheurs. Ils estiment toutefois ne pas bien connaître le lien biologique entre la violence physique durant l'enfance et une pauvre santé cardiaque à l'âge adulte. Mais ils insistent pour leur accorder un suivi médical plus serré qu'aux enfants issus de milieux sans violence.