Source ID:; App Source:

Décès d'une des deux soeurs siamoises séparées à Londres

Deux équipes de chirurgiens procèdent à la séparation... (Photo: archives AFP)

Agrandir

Deux équipes de chirurgiens procèdent à la séparation de jumelles siamoises, en 2003, à Hanoi au Vietnam,

Photo: archives AFP

Sur le même thème

Agence France-Presse
Londres

Un nourrisson d'une semaine est décédé à Londres après une opération chirurgicale à hauts risques qui l'a séparé de sa soeur siamoise, a annoncé mercredi l'hôpital qui a procédé à l'intervention.

Hope et Faith Williams pesaient 4,76 kg à elles deux à la naissance. Elles étaient reliées à partir du sternum et jusqu'au-dessus du nombril, partageant le même système circulatoire et le même foie mais chacune disposant de ses autres organes.

Les siamois naissent en général de mères âgées entre 25 et 40 ans mais la mère de Hope et Faith, Laura Williams, est âgée de seulement 18 ans ce qui fait d'elle la plus jeune Britannique à avoir donné naissance à des siamois.

L'équipe médicale a décidé de séparer les deux soeurs car leur état de santé «déclinait» après une occlusion intestinale. Le taux de survie de siamois est de 5% à 25%.

Mais Hope, la plus petite des jumelles, est décédée mardi soir car ses poumons étaient trop faibles, a indiqué mercredi l'hôpital pour enfants Great Ormond street.

«L'opération chirurgicale a bien fonctionné au niveau technique, bien qu'elle représente un défi extrême, et s'est déroulée comme prévu», a expliqué le professeur Agostino Pierro, responsable de l'équipe chirurgicale.

«Malheureusement, après la séparation, les poumons du bébé Hope se sont révélés trop petits pour lui permettre de respirer et elle est morte la nuit dernière en présence de ses parents», a-t-il indiqué.

Il a précisé que Faith se trouvait dans un état «stable». «Elle a besoin d'une assistance respiratoire mais (son état) s'améliore peu à peu», a poursuivi M. Pierro, soulignant qu'elle avait 50% de chances de vivre mais qu'elle aurait besoin d'opérations supplémentaires.

«Nous savions que des siamois survivent rarement au-delà des premières 24 heures et nous pouvions voir qu'une fille était un peu plus petite que l'autre donc nous avons appelé Hope (Espoir) la petite et Faith (Foi) la plus grosse», avait déclaré juste après la naissance Laura Williams au tabloïd Mail on sunday.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer